Baudrillard J.
 
 
 

action
Quand on s'aperçoit, que toute traduction d'un acte en une pensée est imposture, on se résigne, de cœur léger, à ne pas traduire sa pensée en actes. « La pensée doit se garder de la projection réelle des idées et de leur traduction en acte »* - Baudrillard.
acquiescement,cœur,idée,pose

action
La pesanteur pourrait être vécue comme grâce, quand, à coups de contraintes, j'aurai créé une pente à mes inclinations, où je donnerai libre cours à mes abandons et inactions. Et Baudrillard : « S'affranchir de toutes les contraintes est une réaction tellement vitale, qu'il n'y a pas besoin pour cela d'une idée de la liberté » - se trompe lourdement : le choix de contraintes est l'une des meilleures preuves de la liberté !
auteur,contrainte,défaite,grâce,liberté

amour
Toute caresse, que ce soit par le mot, par le regard ou même par la main, est si facile à profaner : il suffit que le réel fasse irruption dans le domaine, réservé exclusivement au rêve : « Ce monde trop réel est obscène »** - Baudrillard.
bassesse,caresse,mot,nature,réalité,rêve

baudrillard j.
Destination aveugle, tel est le sens des rêves, en idées, en amour.
amour
Compromis par de faux départs, éconduits vers des voies de garage, minés par des déraillements répétés, ces rêves ne comptent plus sur aiguillages en dehors et ne sont qu'aiguillons en dedans. Ce que les idées gagnent par respect des contraintes, l'amour l'atteint par leur violation.
chemin,commencement,contrainte,défaite,idée,rêve,souffrance

art
Les métaphores sont une marchandise (matière première pour les uns, produit clé-en-main pour les autres), dont la demande, aujourd'hui, chuta spectaculairement (et l'offre suivit servilement). C'est l'aubaine pour celui qui s'obstine à produire des perles en pure perte, sans peur de rengaine ni de contrefaçon, pour celui qui peut se passer de la réalité. Je sais que « le destin funeste de la métaphore - la chute dans le réel »*** - Baudrillard - comme toute aléthéia poétique aboutit, tôt ou tard, à une doxa prosaïque.
audace,auteur,défaite,matière,maxime,métaphore,poésie,réalité

art
La vie grouillait de rêves silencieux, lorsque l'art était plongé dans un sommeil de plomb ; mais dans le Moyen Âge de l'art contemporain, le rêve commun ne reproduit que le brouhaha des foires. « L'art était une utopie ; aujourd'hui cette utopie est réalisée » - Baudrillard - pour nous ennuyer ou nous épouvanter. En lisant certains journaux intimes, on se croit en pleine place publique ; heureusement, dans les tableaux des places publiques, peints par d'autres, on découvre plutôt un journal intime.
mouton,réalité,rêve,solitude,vie

art
En commençant par se mettre au-delà du bien et du mal, l'art finit par se trouver au-delà du beau et du laid. Ou, pire, il devient « la laideur à la deuxième puissance, parce que libérée de son rapport à son contraire » - Baudrillard.
beauté,bien,commencement,liberté,mal

art
Ce n'est pas tellement les inepties mêmes des Warhol ou Soulages, qui me surprennent, que l'absence de ricanements et de rires, chez la gent intellectuelle, qui garde un sérieux respectueux et dubitatif devant tant d'idiotie, qui n'est nullement secrète. Baudrillard fut le seul à oser dire franchement, que l'art contemporain est nul.
audace,beauté,doute,esprit,intelligence

baudrillard j.
L'extase poétique du langage correspond à la phase libertine d'une sexualité sans reproduction.
art
Le corps désiré par le poète est le mot. Et sa noblesse est sa meilleure caresse.
amour,caresse,mot,noblesse,poésie

bien
Je n'efface pas le mal d'autrui par du Bien. Mais par le mal, j'efface mon propre Bien. Laisse le Bien rêver au fond de ton cœur, et ne le réveille pas, pour le confier aux bras : « On ne peut libérer le Bien, sans libérer le Mal »* - Baudrillard.
action,auteur,cœur,mal

bien
Cette sotte fiction : l'âme humaine déchirée entre Dieu et Satan ; le vrai déchirement - trouver satanique toute action s'inspirant de la pensée tournée vers Dieu. Il n'y a pas de Satan, il y a inaccessibilité de Dieu par l'action. Voir le Satan, c'est manquer d'ironie, qui en confirme l'inexistence : « L'ironie est un trait d'esprit, qui dévitalise la réalité du mal » - Baudrillard.
action,âme,dieu,esprit,être,inconnu,intelligence,ironie,mal,réalité

bien
Ne créent ni ne prient que les esclaves. Esclaves d'une passion ou d'une vision. Devenus maîtres, ils se mettent à produire. Œuvres et autels se transforment en lignes de produits. On crée et prie devant le rêve, on produit dans la réalité : « Il n'y a plus de résolution symbolique, par le sacrifice, de l'excédent de la réalité »** - Baudrillard.
création,beauté,esprit,liberté,maîtrise,ombre,réalité,rêve,sacré,sacrifice,…

bien
Dans le beau compte la pureté des fins (l'œuvre), dans le vrai - la pureté des contraintes (la logique), dans le Bien - la pureté des moyens (l'inaction). « Le Bien est transparent, le Mal transparaît » - Baudrillard.
action,ange,beauté,contrainte,mal,vérité

baudrillard j.
On va expurger le Mal et, avec lui, tout ce qui était rêve ; arraché au possible, pour être reversé au réel.
bien
Qu'est-ce qu'un rêve ? - une métaphore vivante du réel. Mais des métaphores figées se reversent aux calculs et s'imaginent isomorphes au réel. Le possible, aujourd'hui, se calcule, au lieu d'être rêvé.
mal,métaphore,nécessité,raison,réalité,rêve

baudrillard j.
L'espoir serait celui de l'Intelligence du Bien.
bien
C'est l'existence de ce Bien inconcevable et sa profondeur intouchable qui nous sauvent d'un haut désespoir qui, sinon, serait archi-compréhensible. Notre sens du merveilleux naît de cette Intelligence, restant, pour nos pauvres esprits, - incompréhensible.
consolation,espérance,esprit,hauteur,inconnu,intelligence,mystère

baudrillard j.
L'énergie du Mal vient de la non-unification des choses.
bien
De la non-unification entre l'arbre du vouloir et celui du pouvoir, entre le rêve et l'acte. Mais celui qui s'imagine avoir réussi cette unification et ainsi mérité une vie sans la honte ne peut être qu'un prototype du futur robot. L'actuel mouton est celui qui ignore le rêve et se contente de l'acte.
action,arbre,honte,mal,modernité,mouton,robot,valoir,vie

cité
La modernité - le culte de la version courante, le rejet de conversions. Messageries et communication opposées à messages et communions. Le prix occultant la valeur : « L'ère de la facticité, où il ne s'agit plus de valoir, mais de faire valoir »** - Baudrillard.
axe,création,filtre,modernité,robot,valoir

péguy ch.
Ce qui ne devait servir qu'à l'échange a complètement envahi la valeur à échanger. L'instrument est devenu la matière et l'objet et le monde.
cité
Le culte de l'outil, du méta-objet, n'est beau que s'il peut être envisagé d'un autre méta-niveau (méta-métamorphose), sinon il est d'une épouvantable platitude. L'outil, c'est la valeur d'usage, comme l'œuvre est une valeur d'échange, mais toutes les deux sont dominées par la valeur-signe (Baudrillard) - la métaphore.
argent,axe,beauté,concept,création,matière,métaphore,platitude,réalité,vie

baudrillard j.
La démocratie, c'est la ménopause des sociétés occidentales.
cité
L'insémination artificielle des cloaques cérébraux et le clonage des caractères lui assurent la procréation.
artificiel,hommes,ironie,raison

baudrillard j.
La nouvelle servitude volontaire est celle d'hommes obéissant à la sommation d'être libres.
cité
La vieille liberté était souvent dans la fuite, sans poursuite, les oreilles bouchées, les yeux ailleurs, pour ne pas devenir complice de la servitude ambiante
liberté,modernité,ouïe,regard

distances
Le nihiliste ne refuse pas aux choses leur part du merveilleux ; seulement, il n'en tient compte que dans la mesure, où elles soutiennent sa passion de l'intensité et son appel de hauteur : « Être nihiliste, c'est nier les choses à leur plus haut degré d'intensité, et non dans leur version la plus basse » - Baudrillard.
enthousiasme,hauteur,intensité,nihilisme

distances
La réalité matérielle n'a rien à envier à la réalité spirituelle en profondeur de sa magie : il n'existe aucune métrique qui quantifierait la distance entre les objets réels et leurs modèles théoriques, le bon sens valide le sens des modèles. Aucune théorie figée n'est pensable : « La seule théorie séduisante est celle dont les concepts reculent à l'infini »* - Baudrillard. La nature reste la séduction absolue. On falsifie ou réfute les modèles, on ne falsifie ni ne réfute le monde.
axe,caresse,concept,école,idée,inconnu,matière,nature,réalité,représentation,…

baudrillard j.
Deux formes de rupture : l'une par éloignement, l'autre par l'excès de proximité. Rupture de charge, rupture de charme.
distances
La volupté est dans l'art d'entretenir la distance, de refuser le tête-à-tête et de favoriser le corps-à-corps. Routine de terre, routine de chair - distance calculée en mètres ou en ancêtres. La rupture promet un élan ; la continuité se complaît dans la platitude.
balance,caresse,continuité,élan,éléments,platitude

doute
Comment sauver du ridicule les sages delphiques ? - en reconnaissant l'équivalence de ces trois étapes : connais-toi toi-même - lis la vie toi-même et en toi-même - traduis ce que tu y entends. À la sortie, même si je ne m'y reconnais plus, ce serait le seul soi authentique, celui de la docte ignorance, opposée au savoir indocte. Se ipsam cognoscere devint la sotte devise de Hegel et de Marx. Le soi connu est misérable ; c'est le soi inconnu qui est notre trésor, pour l'observateur et non pas pour le marcheur : « Aller au bout de soi-même est une stratégie de pauvres »** - Baudrillard.
authenticité,chemin,création,interprétation,savoir,soi,vie

doute
Tâche facile : réduire à la banalité n'importe quel mystère ; tâche beaucoup plus subtile : dans n'importe quelle parcelle du réel déceler du mystère. Faire cohabiter le quotidien et le sublime, faire découler l'un de l'autre - la tâche la plus vitale pour ne devenir ni mouton du concret ni robot de l'abstrait, et c'est le rêve qui en paraît le seul remède efficace : « Le réel ne disparaît pas dans l'illusion, c'est l'illusion qui disparaît dans la réalité intégrale »** - Baudrillard.
mouton,mystère,réalité,rêve,robot

hommes
Les hommes ne s'attardent qu'aux choses sans lumière ; une raison de plus de me consacrer aux ombres sans choses. « Les objets ne sont que prétexte à la lumière »** - Baudrillard.
auteur,concept,ombre,réalité

hommes
Je regarde leurs visages - la transparence, l'évidence, la parfaite connaissance de soi-même - ni étonnement ni honte : « cette lueur d'impuissance et de stupéfaction, qui fait défaut à la race sans secret »* - Baudrillard.
acquiescement,étonnement,honte,soi,voix

hommes
L’homme échappait à l’ennui parce qu’à côté des choses vivotait le rêve, défiant l’agitation matérielle et apportant de la vibration immatérielle. Mais depuis que le rêve s’assoupit, « l’action ne crée plus de tension ; il y a au contraire de la désintensification » - J.Baudrillard.
action,élan,ennui,intensité,matière,modernité,rêve,temps

hommes
Le terme de destin a peut-être un sens pour ceux qui créent leurs propres commencements et y voient même une finalité ; ce retour éternel s’appellerait fatalité. Mais dans le monde moutonnier, « plus de disparition fatale, mais une dispersion fractale »** - J.Baudrillard.
commencement,création,éternité,modernité,mort,mouton,retour,voix

baudrillard j.
Jadis, le corps fut la métaphore de l'âme, puis il fut la métaphore du sexe, aujourd'hui il n'est plus la métaphore de rien, il est le lieu de l'enchaînement machinique, d'une programmation.
hommes
Et avec une gestion d'exceptions et d'interruptions, qui préserve nos robots de toute secousse d'âme virtuelle, vouée à une exécution algorithmique.
âme,métaphore,mouton,robot

intelligence
Face à l'information qui déferle, l'homme est singe, perroquet ou rat ; il paraît qu'il y en a même des chacals : « Voici les intellectuels friands de la chair des concepts congelés par l'intelligence artificielle, dénués de toute saveur. Les chacals de l'information et de la communication » - Baudrillard. Comme la plupart des anathèmes, cette sortie est visiblement dictée par l'ignorance (comme mon animadversion résolue, face aux hommes, espèce que, pourtant, j'ignore largement). L'intelligence artificielle n'est qu'une instrumentation et une généralisation de la logique, elle n'affaiblit en rien la saveur d'une chair plus fraîche. La métaphore fait partie de l'information, que les meilleurs des mammifères ou des programmes informatiques savent digérer.
artificiel,auteur,caresse,création,goût,hommes,idée,métaphore,raison,représentation,…

baudrillard j.
La pensée ne vit pas de santé ou de vitalité, mais de lucidité et d'orgueil.
intelligence
L'orgueil aurait dû la munir de laconicité, et la lucidité – d'ironie, tandis qu'elle est bavarde et grave. Elle aurait dû devenir de l'art paradoxal, faisant surgir une sainte vie, dans le souci de nos incurabilités, tandis qu'elle nous accable de vices, que sa lucidité seule dénonce.
doute,gloire,ironie,mort,négation,paradoxe,vie

baudrillard j.
C'est la fin du cycle et le début d'un nouveau tournant : comment retrouver la question derrière la réponse - comment retrouver, derrière le bonheur, l'idée du bonheur.
intelligence
À la réponse succède non pas la recherche, mais l'attente du premier pas, qui ne vient jamais de moi-même ; on ne calcule qu'à partir du deuxième pas.
bonheur,commencement,idée,question,raison,retour,soi

ironie
L'intelligence étant toujours à la recherche de quelques nouveaux reniements, virevoltes ou départs, le sens, ce but se profilant au bout de la vérité, ne peut compter que sur l'inertie de l'ineptie. « La bêtise demeure le refuge du sens » - J.Baudrillard.
contrainte,exil,intelligence,retour,vérité

baudrillard j.
L'ironie est un trait d'esprit, qui dévitalise la réalité du mal.
ironie
L'ironie est aussi un trait d'âme, qui donne de la vigueur à l'irréalité du bien. C'est toujours non sans mal que le bien triomphe du mal, même si le mal cède bien devant le bien.
âme,bien,défaite,esprit,mal,réalité

baudrillard j.
Prophétiser la catastrophe est banal. Considérer qu'elle a déjà eu lieu est plus original.
ironie
En plus, il ne faudrait donner ni dans les remèdes, ni dans le diagnostic, mais dans la tentative de faire des ruines une thébaïde. Mais, en bon pessimiste (ce que tu es plus bas), j'ajouterais (avec Shakespeare) : « the best is still to come ».
défaite,enthousiasme,ruines,souffrance,voix

baudrillard j.
Le nouveau pessimisme résulte du fait, que tout va de mieux en mieux.
ironie
Heureusement, l'ancien optimisme nous fait anticiper quelques catastrophes pittoresques, pour ne pas trop engrisailler nos plumes. Pour contre-balancer l'équilibre mécanique en bas, on recrée du chaos organique en haut.
art,enthousiasme,hauteur,platitude

baudrillard j.
L'ironie de la fatalité est plus grande que celle du hasard, ce qui la rend plus hautaine et plus séduisante.
ironie
Avec l'espérance, fille de la fatalité, on peut fêter la hauteur ; avec le désespoir, bâtard du hasard, on porte le deuil de la bassesse. Certains (Nietzsche) rêvent de jumeaux : le désespoir le plus profond précédant la plus haute espérance. « Toute pensée profonde doit commencer par le désespoir »*** - Chestov - « Всякая глубокая мысль должна начинаться с отчаяния ».
bassesse,caresse,espérance,fanatisme,hauteur,jeu

baudrillard j.
Au-delà du stade héroïque, il y a un stade ironique de la technique, de l'histoire, de la valeur.
ironie
Le héros sauvait la vérité, l'ironiste la noie. Les vérités ne sont plus que flottantes et insubmersibles. Au lieu de céder à la tentation de les posséder par l'idée, contente-toi de leurs furtives caresses verbales.
axe,caresse,consolation,histoire,idée,robot,vérité

claudel p.
Mallarmé laisse l'initiative aux mots. Comme l'homme ivre laisse l'initiative aux jambes.
mot
Laisser l'initiative aux idées, c'est abandonner son souffle à l'Alcootest. L'initiative devrait aller, tour à tour, à l'imprévu : au mot, à l'idée, au son. « Les mots sont générateurs d'idées, plus encore que l'inverse »* - Baudrillard. Le poème, qui ne s'appuie que sur le mot, s'écroule aux frontières des langues et des époques ; ce qu'a bien compris Valéry.
action,commencement,frontière,idée,intensité,musique,poésie,temps

baudrillard j.
Il faut que les mots soient livrés à la prostitution sacrée.
mot
Se soumettre aux caprices des dieux ivres. Ne pas former de famille en s'acoquinant avec une idée. Familles de pensée catin, je vous hais !
haine,idée,sacré,sentiment

baudrillard j.
Le pire, c'est quand la pensée et le langage vont le même train : là commence l'ennui.
mot
Aux bals de l'écriture, c'est le mot qui mène la danse, et dans les figures les plus aristocratiques sa cavalière, la pensée, n'est enlacée que d'un regard discret et amoureux. Hors musique leurs pas ne parlent que caserne ou cuisine.
amour,art,caresse,danse,ennui,idée,langue,mouton,musique,noblesse,…

noblesse
L'objet gagne en dramatisme et en profondeur, dès qu'on le dévisage, comme si c'était pour la dernière fois. « On ne parle bien que de ce qui est en train de disparaître » - Baudrillard. Ce n'est pas la chose, mais le regard, qui serait évanescent et mourant. « Jouez une œuvre comme si c'était la dernière fois dans votre vie » - Rachmaninov - « Делайте, как будто вы делаете это в последний раз в своей жизни ».
hauteur,mort,musique,réalité,regard

baudrillard j.
L'URSS constitua un congélateur de la liberté, l'Occident en est le dépotoir ; passer d'une fin de l'Histoire par congélation à une fin de l'Histoire par ultra-fluidité.
russie
Comble du malheur : pour redonner le goût de la liberté, aucun désert disponible en vue, et le monde n'accorde plus les 40 années d'errance pour enterrer le mauvais souvenir ; c'est sur les sentiers battus que se sauvent aujourd'hui les destins des nations. Dès que les itinéraires de la liberté s'inscrivent dans des réseaux horizontaux, tout appel de la verticalité devient illisible. Ce n'est pas la descente d'une nouvelle Jérusalem et de son temple qui annonce la fin de l'Histoire, mais l'expansion irrésistible d'un New-York et de sa Bourse.
argent,chemin,cité,désert,hauteur,histoire,liberté,mémoire,modernité,platitude

solitude
Imagine un monde voué à la noblesse. Aucune échappatoire, par une tour d'ivoire, au harcèlement de la mort. « Plus de mode fatal de disparition, mais un mode fractal de dispersion »** - Baudrillard. Non, de deux hauteurs, solidaire ou solitaire, seule la dernière est salutaire. Dieu nous préserve d'un monde meilleur, où l'illusion serait impossible !
absurde,château,consolation,fraternité,hauteur,mort,mouton,noblesse,rêve,vie

sartre j.-p.
L'enfer, c'est les Autres.
solitude
Qui se cachent dans ma propre voix et que je démasque, confus, désarçonné, écœuré. Surtout, s'« il n'est permis à personne de dire : je suis moi » ! D'où l'intérêt du purgatoire de l'ironie. Qui dit, que je ne suis pas meilleur que les Autres. L'enfer d'aujourd'hui, c'est l'enfer du Même (Baudrillard). L'enfer homérique : « au-delà du Peuple des Songes, ce circuit astral, conduisant à la vraie vie », traite les autres de - « génération, à travers laquelle passe l'errance de l'âme », pour nourrir nos songes. « Qu'aimes-tu dans les autres ? Mes espérances »* - Nietzsche - « Was liebst du an Anderen ? Meine Hoffnungen ». Les autres, pris comme moyen, font l'enfer de notre existence ; pris comme but, ils nous diluent dans un paradis artificiel de la même substance ; pris comme contrainte, ils nous laissent au purgatoire de notre pureté essentielle. Le vrai paradis est celui où brille mon étoile, dans mon ciel à moi ; ce que je dois demander aux autres, c'est que, surtout, ils n'obstruent pas mon étoile et ne vident pas mon ciel.
âme,ange,artificiel,auteur,chemin,contrainte,espérance,étoile,hommes,ironie,…
Baudrillard J.