Benn G.
 
 
 

action
Sans tentation vaincue, le sermon d'abstention est scandale. Le succès de l'acte, suivi de l'indifférence pour ses fruits, est cette tentation surmontée, créant un vide salutaire du côté du sacré. Du manque de sacré, de lumière, naît le pauvre message, qui ne peut s'écrire qu'en clair. « La lumière, c'est agir, ne pas se contenter de sa plénitude »* - G.Benn - « Licht ist Handeln, in seiner Fülle nicht zu überstehn ».
consolation,doute,haine,ombre,sacré,vide

art
On renonce au développement suite aux contraintes que s'impose un bon goût : « La profondeur du sage est dans l'indifférence pour le développement »*** - G.Benn - « Entwicklungsfremdheit ist die Tiefe des Weisen » - ou une bonne obsession : « Ma passion est de parler sans développer. Dès que je me mets à développer la pensée, à laquelle je crois, je cesse de croire au développé »*** - Dostoïevsky - « Страсть моя - говорить без развития. Случись, что я начну развивать мысль, в которую верую, я сам перестаю веровать в излагаемое ». Que le bel instant s'arrête - tel est le désir, que réveille l'art statique. L'art dynamique est une aberration. Le roman est une aberration, et la maxime - le seul héritier légitime de la poésie.
auteur,commencement,contrainte,discursif,élan,esprit,goût,idée,maxime,philosophie,…

cité
Dans les démocraties, gouverne l’idée ; dans les tyrannies se démène le verbe. « Au commencement était le verbe et non le bavardage, et à la fin, ce ne sera pas la propagande, mais de nouveau le verbe » - G.Benn - « Am Anfang war das Wort und nicht das Geschwätz, und am Ende wird nicht die Propaganda sein, sondern wieder das Wort ». La diffusion évinça en effet la propagation, et le verbe énumératif fit taire tout nom, qui chante au lieu de narrer. Souhaitons qu'au prochain commencement, ce soit le déluge.
cité,commencement,danse,discursif,idée,mot

benn g.
Das Abendland geht nicht zugrunde an den totalitären Systemen, auch nicht an seiner geistigen Armut, sondern an dem hündischen Kriechen seiner Intelligenz vor den politischen Zweckmäßigkeiten.

L'Occident sombre non pas à cause des systèmes totalitaires, ni de son indigence spirituelle, mais à cause de la reptation servile de son intelligentsia devant les impératifs politiques.
cité
Toute politique devenue économique, c'est au veau d'or que sont dédiés tous les temples de la cité. Et c'est l'intelligentsia, en manque de pépites convertibles, qui y prêche et s'y prosterne devant ses idoles : la croissance, la compétitivité, la rentabilité.
argent,élite,esprit,liberté,misère,platitude,système

distances
Laquelle de mes images est la plus proche de moi ? Celle de mon livre ou celle de ma vie ? Mon arbre ou ma forêt ? Le césar se reconnaissait-il mieux sur son effigie ou dans son fils ? Se reproduire ou se simuler : « Je n'ai jamais été que le simulacre de moi-même » - Pessõa - le moi étant un inconnu sacré, dont on ignore le lieu et la date du sacre, il vaut quelques rites d'artiste ou mythes de théiste. « Je suis encore très loin de moi, mais je veux le devenir ! » - G.Benn - « Ich bin mir noch sehr fern. Aber ich will Ich werden ! ».
arbre,art,auteur,création,sacré,soi,vie

distances
Mon soi est le seul contact direct avec Dieu ; et comme Lui, il reste inaccessible et incompréhensible ; je reconnais sa présence par le besoin de chanter (et non seulement de parler), de danser (et non seulement de marcher), de poétiser (et non seulement de narrer), bref - de prier, de ne pas m'attendre à une réponse et même de renoncer à poser des questions ; comme Dieu, on ne peut vénérer que le soi inconnu, sans se faire d'illusions : « Un poème est toujours une quête du moi » - G.Benn - « Ein Gedicht ist immer die Frage nach dem Ich ».
amour,danse,discursif,dieu,doute,inconnu,question,soi

distances
La meilleure définition du regard : ce contact avec la vie - qui est miracle ! - qui balaie toutes les proclamations des yeux - qui sont raison ! - de l'abandon ou de la mort de Dieu. Toute sensation de solitude absolue est d'absolue cécité. « L'homme n'est pas seul ; seule est la pensée »* - G.Benn - « Der Mensch ist nicht einsam, aber das Denken ist einsam ».
grâce,idée,mort,mystère,raison,regard,solitude,vie

doute
Toutes les arènes sont trop inondées de lumière et affichent la date du jour ; le renoncement au combat peut n'être qu'une envie d'ombres et d'éternité : « La résignation pousse ses perspectives jusqu'au bord des ténèbres »** - G.Benn - « Resignation führt ihre Perspektiven bis an den Rand des Dunkels ».
défaite,éternité,lutte,ombre,temps

doute
Les inconnues de mon arbre : en munir les feuilles de nouveaux ramages, les racines d’une nouvelle profondeur, ses cimes d’un nouvel élan. Rendre cet arbre - ouvert à l'unification avec le monde en attente de mes échos. « De haute lumière s’illuminent les arbres et jettent des ombres d’échos » - G.Benn - « Ein hohes Licht umströmt die alten Bäume und schafft im Schatten sich ein Widerspiel ».
arbre,auteur,élan,hauteur,ombre,ouvert

benn g.
Kausalgenetisch, haïssable, das späte Ich.

Le moi tardif, haïssable, génético-causal.
doute
Le soi inconnu, le soi des commencements, à la naissance des causes et des genres, est le seul aimable. Le bon goût : aux quêtes imparfaites - réponses inabouties. Le dégoût guette toute fin.
commencement,haine,inconnu,question,soi

benn g.
Nihilismus, Verneinung von Geschichte, Wirklichkeit, Lebensbejahung.

Le nihilisme : une négation de l'histoire, de la réalité, de l'acquiescement à la vie.
doute
Tu as tout vu de travers : pour refuser à l'Histoire une valeur propédeutique, on n'a pas besoin d'être nihiliste ; à la réalité et à la vie, le nihiliste, en percevant leur profondeur, dit un oui intuitif, mais il réserve son oui admiratif à la hauteur du rêve.
hauteur,histoire,négation,nihilisme,réalité,rêve,vie

camus a.
Le nihiliste n'est pas celui qui ne croit à rien, mais celui qui ne croit pas à ce qui est.
doute
Le nihiliste serait-il le St Thomas au signe opposé ? Se réfugier systématiquement chez les antipodes s'appelle aussi imiter ! Croire ne s'applique qu'aux symboles qui, forcément, sont ! La vie réelle n'est pas ! L'acquiescement devant elle est une sacralisation du soi inconnu, même si « en refusant la réalité, le nihilisme signifie une dépréciation du soi » - G.Benn - « als Realitätsleugnung bedeutet der Nihilismus eine Verringerung des Ichs » - du soi connu !
acquiescement,être,exil,fanatisme,négation,nihilisme,réalité,soi,système,vie,…

hommes
La création, la mort et le rêve, ce sont l'aube, le coucher de soleil et la nuit ; mais depuis que les hommes vouent toute leur vie à la lumière du jour, - on crée, on meurt et on rêve - robotiquement. « Tes jours s'en vont, sans nuits ni aubes » - G.Benn - « Die Tage gehn dir ohne Nacht und Morgen ».
étoile,mort,ombre,rêve,robot

mot
Mes mots : forme de réponses et fond de questions. « Tu voues ton regard, dépourvu de questions, à l'heure, qui dissout tout regard » - G.Benn - « Du hast fraglosen Aug's den Blick gewendet in eine Stunde, die den Blick zerstört ».
auteur,question,regard,style

solitude
Les ruines, c'est toute construction à toit ouvert, prévue non pas pour un séjour, mais pour une hantise ; même un puits ou un pont peuvent l'être : « Vivre, c'est dresser des ponts au-dessus des fleuves, qui n'existent plus » - G.Benn - « Leben ist Brücken schlagen über Ströme die vergehen ». Hantologie serait le nom, donné par Derrida à ce respect de spectres.
ouvert,rêve,ruines,vie

souffrance
La souffrance est incohérence. Je cherche à combler le désaccord par un mot musical. La plaie, en général, n'en ressort que plus béante, mais les autres ne retiennent que la nouvelle mélodie. Laquelle pourra dire : « tu m'inondes, comme le sang - une blessure fraîche » - G.Benn - « du füllst mich an wie Blut die frische Wunde ».
intensité,mot,musique,ordre
Benn G.