Claudel P.
 
 
 

claudel p.
La femme sera toujours le danger de tous les paradis.
amour
Et si le paradis était le moi, pris pour un autre (par analogie avec l'enfer sartrien, qui serait les autres) ? - « Elle ne peut aimer que prise pour une autre »** - Canetti - « Sie kann nur lieben, wenn man sie für eine andere hält ». Et même pour sortir de l'enfer retrouvé, je chercherai la femme, Eurydice plutôt que la femme de Loth, cette parodie éperdue d'un mauvais enfer.
auteur,bonheur,erreur,femme,soi,souffrance

art
Il y a plus de chances de placer de la beauté artistique dans un désordre organique que dans un ordre mécanique. Nos délices ne vont ni à l'ordre ni au désordre, elles vont à la beauté, qui les anime. « L'ordre est le plaisir de la raison ; mais le désordre est le délice de l'imagination » - Claudel.
beauté,esprit,goût,ordre,raison

bien
Les yeux de l'esprit suffisent, pour constater le Mal ; la révélation profonde du Bien n'est donnée qu'au regard de l'âme, cet outil atavique chez la gent moderne. « Le Bien est plus intéressant que le mal parce qu’il est plus difficile »* - Claudel.
âme,esprit,hauteur,mal,modernité,regard

claudel p.
Le Tau, signe de la compassion. Pour comprendre combien elle est large, regardez comme elle est haute.
bien
Il existe un autre signe de la croix, encore plus haut, c'est le X, signe du doute. (Pensez au doute du Jeu suprême du Sonnet en X de Mallarmé ! ) Préférer le sautoir de Saint André au chapelet de Saint Antoine ! Préférer Saint Philippe, à la croix couchée, à Saint André ! Mais la plus belle (P)passion est compassion - rencontre d'une vivante ironie et d'une pitié morte.
amour,doute,hauteur,ironie,mort,pitié

claudel p.
Le mal n'est que la préférence du bien particulier au bien général.
bien
Toute chose ayant au-dessus d'elle quelque chose de plus général, tout acte relèverait du mal ! Le Bien n'existe qu'au singulier supputatif, le mal est dans le pluriel effectif.
action,mal,voix

cité
Je classe, vaguement, les écrivains en fonction de leur prise de regard face aux châteaux en Espagne. La prise de position, pendant la guerre d'Espagne, fut un critère autrement plus net : Claudel, Brasillach, Drieu La Rochelle, d'un côté, Saint Exupéry, Hemingway, Malraux, de l'autre. Il me manque, aujourd'hui, un cas intéressant et ambigu, celui d'un Gide.
art,château,nature,pose,regard

claudel p.
Mon désir n'est pas d'apporter la liberté, mais simplement de rendre la prison visible.
cité
C'est une tour d'ivoire qui se prête à cette architecture. Et pour que la prison fût, en plus, lisible, à la lumière du passé, le meilleur état serait celui de ruines.
château,élan,liberté,ruines,temps

doute
C'est par l'art d'accueillir, de fonder et de former le hasard qu'on reconnaît le sage. Tandis que des parvenus d'aujourd'hui on peut dire, qu'ils « sont sortis premiers d'un concours de circonstances » - Claudel. Ce qui dirime le sage du médiocre, c'est aussi le contenu de leurs intérêts supérieurs ; pour le premier, ils sont dans le haut devenir et dans le profond être, et pour le second - dans le plat avoir.
être,hauteur,jeu,maîtrise,philosophie,platitude,raison

doute
Notre vrai soi est un grand muet, comme Dieu ou la réalité ; être d'accord avec soi-même est une ânerie impossible. Mieux on s'interroge, moins on se comprend. « L'homme est un inconnu pour lui-même, et il ne sait jamais ce qu'il est capable de produire sous une provocation neuve » (volé chez St Augustin) - Claudel.
absurde,dieu,hommes,inconnu,intelligence,question,réalité,savoir,soi

claudel p.
Le meilleur moyen de ne pas se voir est de se regarder.
doute
Le plus sûr moyen de perdre son propre regard est de se voir au lieu de se rêver.
regard,rêve

hommes
Ce qui est étincelant se réfugie, chaque jour davantage, dans les ombres. En charge des lumières ne reste plus que la grisaille. « Les hommes se pressent vers la lumière non pas pour mieux voir, mais pour mieux briller » - Nietzsche - « Die Menschen drängen sich zum Lichte, nicht um besser zu sehen, sondern um besser zu glänzen ». La lumière visible ne produit que de pâles reflets et de piètres ombres. À l'invisible s'applique la règle de Claudel : « Deux manières de briller : rejeter la lumière ou la produire »*.
création,élite,filtre,gloire,inconnu,ombre,platitude

claudel p.
Pour connaître la rose, quelqu'un emploie la géométrie et un autre emploie le papillon.
intelligence
D'autres encore font parler le nez, les yeux ou l'âme. La rose se donne à la connaissance (« Parmi les piqûres que t'inflige le présent, voir dans la raison - une rose » - Hegel - « Die Vernunft als die Rose im Kreuze der Gegenwart zu erkennen »), en se fanant : « Un nez trop approché anéantit la rose »* - R.Browning - « Any nose may ravage with impunity the rose ».
âme,être,goût,raison,regard,représentation,temps

claudel p.
La faiblesse de la mathématique : elle manipule des entités abstraites et non pas réelles.
intelligence
Mal t'en prit, toi, qui touchas à la plus grande des abstractions, Dieu ! Ne comprends-tu donc pas, que Dieu est ce principe, qui rend les abstractions possibles et étrangement cohérentes avec la réalité ? Qu'on appellera réminiscences platoniciennes ou ressouvenirs cartésiens.
dieu,idée,inconnu,mémoire,réalité,science

claudel p.
La poésie ne plonge pas dans l'infini, pour trouver du nouveau, mais au fond du défini, pour y trouver de l'inépuisable.
intelligence
Dans vos fichues profondeurs, qu'elles soient infinies ou définies, on ne tombe que sur des cloaques irrespirables. C'est dans la hauteur solitaire qu'on respire de l'éternellement nouveau, en s'enveloppant de son vide inépuisable.
commencement,éternité,hauteur,inconnu,platitude,poésie,solitude,vide

ironie
Pour insulter un homme, on le compare à un animal ou à une machine. Claudel emploie un baudet et un pion, pour parler de Valéry et d'Alain. Pour se permettre cela, il fallut bien que, sur l'échiquier et dans la basse-cour, il leur fût bien supérieur : un vrai fou de Dieu et une vraie vache. (À sa décharge - son mot : « Quoiqu'il soit vilain de ressembler à une vache, ressembler à une machine est beaucoup plus répugnant »**.)
esprit,folie,grâce,robot

ironie
Depuis que les sages nous font peur avec leurs vérités mortelles, dont personne n'est jamais mort, mais dont la grimace continue à faire jaser, « les femmes fuient les sages comme des animaux venimeux » - Érasme - « puellae sapientem haud secus ac scorpium horrent fugiunt ». Quand la femme s'en laisse contaminer, elle acquiert la capacité de poser tant de problèmes, tout en perdant celle d'exposer des mystères : « La femme n'est intelligente qu'au détriment de son mystère »*** - Claudel.
amour,caresse,esprit,femme,intelligence,mort,mystère,vérité

claudel p.
Freud prétend, que le chiffre 3 est le symbole de l'appareil masculin.
ironie
Le plus beau des chiffres, le 0, étant réservé à l'appareil féminin.
balance,femme,représentation,style

mot
Quand des savants de la connaissance, que sont Claudel, G.Marcel ou Ricœur, produisent leur jeu de mots gynécologique de co-naissance, j'ai envie d'enchaîner, sur le même thème hygiénique, par con-aisances.
cœur,commencement,école,platitude,savoir,soif

mot
Rilke trouvait dans le mot un dépositaire de noblesse aussi naturellement que Claudel - des dépôts en Bourse. Chez celui-ci, comme dans la famille de sa sœur, la plume et le stylet cohabitent gaiement, intempéramment, avec le goupillon et la prise de bénéfices. « Rilke suinte la médiocrité et la tristesse. Pas un pauvre, mais un indigent » - Claudel.
argent,mélancolie,misère,platitude

mot
Le calembour paraît être stérile sous toutes ses formes : le sémantique - « le cœur a ses raisons, que la raison ignore » (Pascal), le morphologique - « die Eifersucht ist eine Leidenschaft die mit Eifer sucht, was Leiden schafft » (Schleiermacher), l'orthographique - « the Nature, which to them gave goût, to us gave only gout », le syntaxique - « se perdre dans sa passion - perdre sa passion » (soi-disant de St Augustin) ou « le sceptique ne se doute de rien » (Claudel). Son inertie intellectuelle signifierait-elle sa longévité ? - « Au commencement était le calembour » - S.Beckett.
amour,cœur,commencement,nature,raison,style

claudel p.
Mallarmé laisse l'initiative aux mots. Comme l'homme ivre laisse l'initiative aux jambes.
mot
Laisser l'initiative aux idées, c'est abandonner son souffle à l'Alcootest. L'initiative devrait aller, tour à tour, à l'imprévu : au mot, à l'idée, au son. « Les mots sont générateurs d'idées, plus encore que l'inverse »* - Baudrillard. Le poème, qui ne s'appuie que sur le mot, s'écroule aux frontières des langues et des époques ; ce qu'a bien compris Valéry.
action,commencement,frontière,idée,intensité,musique,poésie,temps

wittgenstein l.
Wir übersehen den Gebrauch unserer Wörter nicht.

Nous ne dominons pas du regard l'usage de nos mots.
mot
Si, mais c'est l'oreille d'autrui qui ne les entend pas sur le même registre. Et c'est bien le regard qui prouve le poids originel du verbe ; entendre des voix n'y sert, en revanche, à rien. L'oreille, qui voit (Jeanne d'Arc), ou l'œil, qui écoute (Claudel), sont des perversions.
balance,flèche,maîtrise,ouïe,regard,voix

claudel p.
Il n'y a que dans rien que tout se trouve à l'aise.
noblesse
Tout ne vit que d'échos et c'est le vide qui offre la meilleure acoustique et constitue le cadre le plus dramatique.
être,vide

claudel p.
Dieu n'est pas infini (la Trinité), Il est inépuisable.
proximité
On gagne le prix du Saint-Esprit en ne s'arrêtant pas sur la solution du Fiston et en revenant au mystère du Géniteur. Il faut, qu'on Le vide sans cesse, pour ne pas s'apercevoir du peu de ressources qu'Il a à un moment donné.
christianisme,dieu,inconnu,mystère,vide

claudel p.
Ce qu'il essaiera de dire misérablement sur la terre, je suis là, pour le traduire dans le ciel.
proximité
Si Tu n'étais plus là, je n'aurais rien à traduire. Car c'est moi, le traducteur. Tant que Ta belle dictée, sans mots ni notes, me soulève, je me tendrai vers la plume ou je tendrai la corde.
auteur,création,éléments,étoile,intensité,mot,musique

russie
Les grands artistes russes ne se mêlaient jamais à la multitude. Quel contraste avec l'Europe, où l'incrustation de fait se faisait sans peine et en pleine foire ! Pascal et son commerce de fiacres, Baudelaire, avec son Moniteur de l'épicerie, Claudel et la Mystique des bijoux Cartier, et même Valéry aux Louanges de l'eau de Perrier. Et pourtant, le héros russe le plus byronien, Eugène Onéguine, se moque d'Homère et admire A.Smith.
art,europe,mouton,hommes

claudel p.
La malheureuse Russie, d'âme si religieuse, enténébrée par le schisme.
russie
Peut-on qualifier de lumineux le regard, qui voit dans le nazisme l'ombre sinistre de Luther et dans le bolchevisme - l'éclat superstitieux des icônes ?
âme,ombre,regard,religion

claudel p.
La Russie s'effondrera dans un grand bruit de vaisselle cassée.
russie
Bénie soit la pénurie de vaisselle, qui nous aura épargné ce cataclysme acoustique, tout en aggravant les tracas gastronomiques.
défaite

claudel p.
Toute la littérature russe n'est qu'une glorification de l'aboulique et de l'impuissant.
russie
Reconnaître, à l'avance, sa défaite dans l'action, défaite proclamant un silencieux triomphe de l'âme - es-tu vraiment chrétien avec ton attente de puissance et de victoires ? La noblesse de la littérature russe est dans son mépris de réalité russe, qui est aussi horrible, que la réalité européenne est douce.
action,âme,christianisme,défaite,force,réalité

claudel p.
L'âme slave et la musique russe : une tristesse sans douleur.
russie
« Dans un monde sans mélancolie, les rossignols se mettraient à roter » - Cioran - et à voter ! Regardez-les, hilares, en volées administratives. On tire plus facilement des larmes en pratiquant la douleur sans tristesse ; la douleur pince la peau, la tristesse - le cœur.
âme,cœur,mélancolie,musique,souffrance

claudel p.
Dieu n'est pas venu supprimer la souffrance, il est venu la remplir de Sa présence.
souffrance
Elle est si énigmatique, portant en soi des réorientations de nos regards. Elle nous détache si radicalement du réel, pour nous livrer à l'imagination angoissée, qu'elle ne peut émaner que de ce qui n'existe pas.
angoisse,dieu,inconnu,mystère,réalité
Claudel P.