Confucius
 
 
 

action
C'est le souci de l'acuité de mes flèches et de la bonne tension de ma corde qui doivent me préoccuper davantage que la raison ou même la hauteur de la cible ratée. « Quand l'archer rate sa cible, c'est en lui-même qu'il cherchera la raison de l'échec » - Confucius ; il restera aussi bête, s'il ne la trouve pas dans le relâchement des cordes.
défaite,flèche,hauteur,platitude

confucius
J'entends et j'oublie - je vois et je crois ; j'agis - et je comprends.
action
J'entends ou je vois (la musique ou le regard) - je m'extasie, même sans comprendre ; j'agis (le muscle ou la marche) - je comprends, qu'il valait mieux m'extasier, sans agir.
auteur,danse,esprit,musique,ouïe,regard,sentiment,souffrance

confucius
L'homme intelligent aime l'eau, et l'homme honorable les montagnes. L'homme intelligent se donne du mouvement ; l'homme honorable demeure immobile.
action
À une bonne hauteur, le mouvement est indiscernable de l'immobilité. La montagne me rapproche des sources, des commencements ; là, dans la rencontre entre l'eau, la terre et l'air, solidaires et versatiles, naît le culte prométhéen de l'arbre, solitaire et immobile, voué au feu réinventé.
arbre,artificiel,commencement,élan,éléments,hauteur,immobilité,intelligence,solitude

bien
Aucune lumière n'éclaire le problème du mal ; on ne peut en mesurer l'ampleur incontournable qu'à l'ombre de ta honte ; n'écoute pas Confucius : « La conscience est la lumière de l'intelligence, pour distinguer le Bien du mal » - la bonne conscience n'est faite que d'ombres !
esprit,honte,intelligence,ombre,mal

bien
En l'absence des lois précises, tes actions se soumettaient au jugement soit de ta propre liberté, soit des caprices du prince, du prêtre ou du notable ; la conscience avait, tout le temps, de bonnes raisons de rester trouble ; chacun se sentait pêcheur. Avec la mise en œuvre des normes, le sentiment du péché, inhérent à toute action, disparut, les consciences se calmèrent, d'où une lecture ironique et paradoxale de ce mot de Confucius : « Rares sont ceux qui pêchent par discipline ».
action,angoisse,ironie,mal,paradoxe,robot

confucius
À 40 ans je n'avais plus aucun doute. À 50, je connaissais la volonté du Ciel. À 60, j'avais l'ouïe si fine que je pouvais distinguer le Bien du mal, et le vrai du faux. À 70, j'étais capable de suivre les vœux de mon cœur.
bien
Chez nous, les certitudes s'installent à 10 ans, à 20 on oublie la dernière illusion, et à 30 on est indiscernable de la machine. À 60 on retourne à quelques illusions, à cause de leur vrai sentimental ; à 80 on en reprend à cause de leur faux vital.
cœur,doute,ouïe,rêve,robot,romantisme,sentiment,temps,vérité,vie

confucius
Si le mal est absent de tes pensées, il sera absent de tes actes.
bien
Au royaume des pensées règne l'esthétique, et dans celui des actes - l'éthique. Dans le premier, ce qui est beau est toujours bon ; dans le second, il n'existe aucune équation de ce genre, et le mal y est toujours présent, au moins en tant que résidu de tout acte. La vente d'indulgences fut toujours une activité lucrative, dans les sociétés tyranniques. La première vertu commence par la reconnaissance qu'il n'existe pas d'actes vertueux ; il vaut mieux la statufier dans une pensée en bronze.
action,beauté,mal,raison

cité
Il paraît que la leçon de Confucius, le jou, se réduise à deux mots : homme et faiblesse, à l'opposé de la devise des hommes : l'union fait la force.
force,solitude

doute
Les vertus horizontales de la simplicité en pensées, sans grandeur, conduisent à l'authenticité en actes, sans saveur. « La simplicité et la platitude sont un gage de l'authenticité ; à l'opposé de la saveur dont l'intensité est condamnée à s'user » - Confucius. La platitude inusable préservera mon soi, connu et authentique, mais mon soi inconnu, imposteur et savoureux, ne se manifeste que par l'intensité !
action,authenticité,goût,grandeur,hauteur,idée,impossible,intensité,platitude,soi

confucius
Ne vous affligez pas de ce que les hommes ne vous connaissent pas ; affligez-vous de ne pas connaître les hommes.
hommes
Tout ce qu'on peut connaître de l'homme, on peut l'inculquer aujourd'hui à la machine. Ce qui est affligeant, c'est que l'homme se désintéresse de ce qui est inconnaissable en lui-même. Le connu est déjà dans l'apparence, l'inconnu est encore dans l'essence.
être,gloire,impossible,mélancolie,robot,soi,souffrance

confucius
Trois voies mènent au savoir : la réflexion - la voie la plus noble, l'imitation - la voie la plus facile, l'expérience - la voie la plus amère.
intelligence
C'est une vision tri-viale de ce qui s'acquiert le mieux hors tout circuit : dans des impasses ou ruines, où la marche n'a pas beaucoup de sens, mais la danse donne un noble et difficile vertige. Que la noblesse y soit amère, l'amertume, au moins, y est noble.
action,chemin,création,danse,impossible,noblesse,paradoxe,raison,ruines,savoir,…

confucius
Il n'y a que deux choses immuables : la hauteur de la sagesse et la profondeur de la bêtise.
ironie
L'immobilité, c'est la hauteur même, échappant à la gravitation terrienne. Mais la sagesse se démène dans la profondeur, et, à long terme, finit en compagnie de la bêtise, en affleurant dans une vaste et accueillante platitude.
esprit,hauteur,immobilité,intelligence,platitude

noblesse
L'interminable série de défaites de la noblesse par plagiats-perversions : Héraclite voue la philosophie au discours poétique, et Parménide l'encanaille dans une logique bancale ; Pythagore cultive une lumineuse mystique du nombre, et les éléatiques récoltent une casuistique des ombres ; Lao Tseu place le tao dans une inaction altière, et Confucius l'embrigade dans de bas rites ; Platon hisse l'idée lyrique hors du sol, et Aristote la souille par un enracinement empirique ; le cynique prône le mépris hautain, et le stoïcien bassement l'arraisonne ; les murs de Jésus ne convainquent personne, mais les portes des églises rameutent ; la mystique d'une Déité de Maître Eckhart sombre dans le charlatanisme de l'Unité de Nicolas de Cuse ; Kant trouve, pour le savoir divin, un refuge dans la transcendance, et Hegel le réduit à l'état de caserne dialectique ; Nietzsche s'ouvre à l'ivresse des sens, et Heidegger l'évente dans la sobriété de l'être et de l'essence.
action,christianisme,défaite,être,haine,idée,intensité,mouton,mystère,philosophie,…

noblesse
Ce que j'ai de meilleur procède de mes faiblesses. Pour un recalé des certitudes, paumé des doutes et nostalgique des défaites, c'est une raison de plus pour m'y attacher. Confucius, n'a-t-il pas mis homme et faiblesse dans le blason de son école, le jou ? À moins que l'oxymore du nom de Lao Tseu, vieil enfant, ne renforce mon goût du paradoxe.
auteur,défaite,doute,école,enfance,force,paradoxe

confucius
La noblesse adresse ses exigences à soi-même, la bassesse - aux autres.
noblesse
Les autres ayant envahi tous les soi-mêmes, tous les buts, les moyens et même les contraintes devinrent interchangeables. Le soi ne se voit pas avec les seuls yeux, qui rendent les hommes - fermés. Avoir un soi-même à soi, c'est avoir un regard, qui est frontière d'un Ouvert.
bassesse,contrainte,frontière,ouvert,regard,soi

confucius
Sans savoir servir les hommes, comment sauriez-vous servir les dieux ?
proximité
Les dieux qui attendent les mêmes services que les hommes, sont bien bas d'appétit. Les services humains s'incrustent dans la platitude et, parfois, dans la profondeur. Mais c'est la hauteur divine qui est désertée par les hommes. Le service des hommes rend inapte au service des dieux.
dieu,hauteur,hommes,platitude,utilité

solitude
La célébrité est un baume, que ne renchérit que l'absence de plaies. (« L'obscurité du nom est un bien égal à la souffrance » - Diogène). Je découvris la joie hautaine d'être inconnu à la même époque, où j'enterrai en fanfare ma première caresse non-sollicitée, hurlai de plaisir devant la première métaphore jaillissant d'une douleur muette et chassai la dernière idole de mes ruines royales, sacrées par l'Architecte anonyme : « Heureux, qui vit dans l'état obscur, où les dieux l'ont caché » - Racine. Vivre ignobilis (méconnu) devint le privilège du nobilis (noble). « Vivre méconnu des hommes et sans amertume - une qualité des nobles » - Confucius. Plaire, c'est appartenir ; réserve-toi à tes semblables, aux meilleurs, même au prix de ta méconnaissance. Et Dante n'a raison qu'à moitié en plaignant ceux qui : « vécurent sans honte ni lauriers » - « visser sanza 'nfamia e sanza lodo ».
auteur,bonheur,caresse,élite,étonnement,gloire,grandeur,hauteur,honte,métaphore,…

solitude
Aucun tremblement de terre n'est à l'origine de mes immenses ruines, mais l'immobilité de mon étoile qu'abaisserait tout toit. Percé, il m'ouvre à la hauteur du ciel ; à comparer avec Confucius : « Ma maison est basse, mais ses fenêtres s'ouvrent sur la profondeur du monde ».
auteur,commencement,étoile,hauteur,immobilité,ruines,vie

souffrance
Mieux on connaît la vie, mieux on en perçoit la merveille. D'où sa bénie ignorance, dans laquelle demeurent aussi bien les sots que les sages, puisque, sinon, l'idée de la mort aurait été autrement plus atroce. « Tant que l'on ne sait pas ce qu'est la vie, comment peut-on savoir ce qu'est la mort ?  » - Confucius.
intelligence,mort,mystère,savoir,vie

confucius
Il est plus difficile de se défendre de l'amertume dans la pauvreté que de l'orgueil dans l'opulence.
souffrance
Parce qu'on trace des récits plus entraînants et lisibles en trempant sa verve dans la bile que dans la graisse.
discursif,éléments,gloire,haine,misère

pouchkine a.
Я жить хочу, чтоб мыслить и страдать.

J'aspire à la vie pour penser et souffrir.
souffrance
« Souffrir et penser sont liés d'une manière secrète » - Blanchot - et ce secret n'est grand que si la souffrance ou la pensée le sont. Souffrir, c'est découvrir en soi des raisons plus fortes que la pensée. La réciproque serait aussi juste : « Plus ta pensée sera profonde, plus haute sera ta souffrance »** - Confucius. Le moi inconnu souffre, le moi connu pense : « Vivre, c'est penser » - Cicéron - « Vivere est cogitare » - disent ceux qui se contentent du connu.
élan,étonnement,hauteur,idée,mouton,raison,soi,vie
Confucius