Gracián B.
 
 
 

gracián b.
Lo fácil ha de emprenderse como dificultoso y lo dificultoso como fácil.

Ce qui est facile se doit entreprendre, comme si c'était difficile, et ce qui est difficile, comme si c'était facile.
action
Le sot, ne cherchant qu'à transformer le difficile en facile, aurait donc de plus en plus de difficultés. Et l'homme sensé, en fin de compte, celui qui s'enorgueillit de savoir traduire le facile en difficile, - est un diabolique calculateur !
esprit,filtre,intelligence,raison

amour
Les uns s'angoissent dans le désir, d'autres - dans son absence : « Quand meurt le désir, naît l'angoisse » - Gracián - « Cuando se muere el deseo, nace el miedo ». Le bonheur est le trop plein d'une âme, qui déborde : « L'enfer est dans un cœur vide » - Gibran - « Hell is in an empty heart ».
âme,angoisse,bonheur,cœur,élan,sentiment,souffrance,vide

art
J'ai beau m'exclure de ma palette - dès que je prends un pinceau, des miroirs sont là pour renvoyer de mes reflets sur ma toile. Ce qui compte, c'est ce que j'exhibe devant eux : mes pieds, mon esprit ou mon visage. Et Gracián n'est pas allé assez loin : « Il y a des miroirs pour le visage, il n'y en a pas pour l'esprit » (« Hay espejos del rostro, no los hay del ánimo »).
âme,auteur,esprit,soi,voix

art
Dieu serait ou cachottier ou bien amuseur public : « La nature nous cèle le meilleur, afin que nous ayons recours à l'art » - B.Gracián - « Déjanos comúnmente a lo mejor la naturaleza, acojámonos al arte ». Il faut choisir son angle de vue sur les desseins du Créateur ludique. Ce qui est certain, c'est que l'art de la nature et la nature de l'art n'ont pas grand-chose à apprendre l'un sur, ou à, l'autre. L'art est à l'opposé de la nature ; il est l'instrument de la culture, pour créer des ouvertures de l'homme sur le monde.
culture,dieu,doute,étonnement,jeu,nature,négation,ouvert,réalité,regard

stendhal
Le style doit être comme un vernis transparent : il ne doit pas altérer les couleurs, ou les faits et pensées, sur lesquels il est placé.
art
Qu'est-ce qu'altérer le néant ? Le style, comme le bon Dieu, aime des matériaux inexistants, pour cacher les meilleures sources. La passion colle au style ; c'est elle qui tient la vraie palette (le monde, et ses faits, sont gris) : « La passion peint de ses couleurs tout ce qu'elle touche » - Gracián - « La pasión tiñe con sus propios colores todo lo que toca ».
amour,création,dieu,être,goût,idée,inconnu,matière,style,voix

cité
Les hommes nobles, dans leurs recherches de la hauteur, sont souvent attirés et induits en erreur par l'ampleur des actes des princes de ce monde. À la fin, les défauts des cervelles et des bras de ceux-ci, près des horizons, sont pris pour la trahison du firmament des âmes de ceux-là. Platon, Gracián, Machiavel, R.Debray, dans leurs récits du réel politique, ne nous apprennent rien, leurs chants de l'irréel poétique gardent toute leur rafraîchissante valeur. Ils eurent des rêves, résistant à toute épreuve par l'ingrate et décevante action.
action,âme,danse,enthousiasme,erreur,hauteur,noblesse,poésie,réalité,rêve

doute
Le naïf pense, que l'esprit n'a de tâche plus exaltante que chercher à dissiper une obscurité. Mais l'homme plus subtil part plus souvent d'une clarté obvie, pour chercher par où la vie peut l'enténébrer de plus belle. « Ils seraient nombreux de savoir, s'ils ne pensaient pas déjà savoir » - Gracián - « Muchos sabrían si non pensasen que saben ».
création,esprit,goût,ombre,simplicité,vie

doute
Le successeur immédiat de la maturité est la sénescence, qui se connaît par l'impossibilité de croire. « La maturité du jugement se connaît par la difficulté de croire. Il est très ordinaire de croire » - Gracián - « La madurez del juicio se conoce por la dificultad de creer. Es muy ordinario creer ». La fleur du jugement est de croire, déraciné, là où d'autres ne songent qu'à croître, bien plantés dans des certitudes.
enfance,exil,inconnu

gracián b.
Cree mucho el que nunca miente y confía mucho el que nunca engaña.

Bien crédule celui qui ne ment jamais, bien confiant celui qui jamais ne trompe.
doute
Mais il échappe à la solitude, car il est toujours accompagné de ses certitudes. L'homme sensé se sépare de ses avis et n'est même pas suivi de ses mensonges.
erreur,mensonge,solitude

hommes
De plus en plus, les hommes se contentent de ce que la rigueur et l'intérêt leur dictent, pour se détourner de ce que l'art procure - de l'admiration et du rêve. Et, doctes, ils se justifient : « L'art est inutile, où suffit la nature » - Gracián - « No es menester arte donde basta naturaleza ». Où manque l'art, la nature est insuffisante.
art,nature,nécessité,rêve,utilité

gracián b.
A los 20 años un hombre es un pavo real ; a los 30, un león ; a los 40, un camello ; a los 50, una serpiente ; a los 60, un perro ; a los 70, un mono, y a los 80, nada.

Voici la vie d'homme : à 20 ans - le paon, à 30 - le lion, à 40 - le chameau, à 50 - le serpent, à 60 - le chien, à 70 - le singe, à 80 - rien.
hommes
Aujourd'hui, on n'a plus ni nostalgie de l'enfance ni horreur de la vieillesse, puisque à tout âge et dans toutes les têtes règne l'espèce la plus increvable - le mouton.
enfance,mouton,temps

gracián b.
Sentir con los menos y hablar con los mas.

Réfléchir avec les rares, s'adresser aux nombreux.
hommes
En plus, les rares ne savent pas se parler et les nombreux se dégradent par la réflexion.
élite,mouton,raison

gracián b.
No todos los que ven han abierto los ojos, no todos los que miran ven.

De ceux qui voient, il y en a qui n'ont pas ouvert les yeux ; de ceux qui regardent il y en a qui ne voient pas.
intelligence
Ce qui vaut d'être vu ne se trouve pas toujours du même côté des paupières. Ne possèdent le vrai regard que ceux qui n'ont pas que les yeux pour voir. La qualité de ce qu'on daigne voir dépend si fortement de nos œillères, de nos bonnes contraintes.
contrainte,maîtrise,ouvert,regard

ironie
Sans observateur, le cœur et le bon sens restent indéchiffrables ; si ce n'est l'ironie myope, ce sera la presbytie des convictions. L'ironie n'est pas une pose d'acteur, mais bien de spectateur : « les spectateurs voient plus que les acteurs » - Gracián - « siempre ven más los que miran que los que juegan ». Savoir être spectateur de son propre jeu, c'est tenir au regard et se méfier des bras et des yeux.
action,cœur,doute,inconnu,jeu,pose,regard

gracián b.
Caçar las aves con luz es el verdadero encandilar.

Si tu chasses les oiseaux avec de la lumière, tout ce que tu peux espérer est de les éblouir.
ironie
Pour toucher le volatile de Minerve, il te faudra des ombres pénétrantes.
caresse,esprit,flèche,ombre,regard

gracián b.
Las paradojas han de ser como la sal, raras y plausibles que como son opiniones escrupulosas.

Les paradoxes devraient n'être que du sel ; il faut s'en servir avec du bon goût.
ironie
Ils excitent le palais ; les convictions engraissent les bas-fonds. Le style est le compromis entre bon appétit et bonne digestion.
goût,intensité,paradoxe,style

gracián b.
Tres eses hacen dichoso : santo, sano y sabio.

Trois s rendent heureux : saint, sain et sage.
mot
Dès qu'on leur ajoute un s final, ils deviennent aussi banals que pécheur, corrompu ou bête. Le nombre sauve de l'ombre. À comparer avec quatre s du parfait amour de Calderón : sage, seul, serviable et secret, où le duel sauve le pluriel. Trois s tournés vers l'âme en appelle le salut : son, soin, souci - musique, pathologie, intelligence. Trois W de Nietzsche, mères de l'être : Wahn, Wille, Wehe - accès (crise), succès (volonté), excès (douleur).
âme,amour,balance,consolation,esprit,être,intelligence,musique,ombre,philosophie,…

proximité
Dans le modélisé et verbalisé - peu de traces de divin ; n'est vraiment divin que le réel ; dans les premiers on trie, dans le dernier on prie : « Il faut user des moyens humains, comme s'il n'y avait pas de divins, et des divins, comme s'il n'y avait pas d'humains » - Gracián - « Hanse de procurar los medios humanos como si no hubiese divinos, y los divinos como si no hubiese humanos ».
balance,contrainte,dieu,hommes,langue,réalité,représentation

gracián b.
No hace el numen el que lo dora, sino el que lo adora.

C'est en adorant et non pas en dorant qu'on fait un Dieu.
proximité
Les jésuites ignorent l'icône orthodoxe. Qui est le pire ? - celui qui dore ce qu'il adore ou celui qui adore ce qui est d'or ?
amour,argent,dieu

aristote
Le solitaire est dieu ou démon.
solitude
Son inspiration, comme son acte, peuvent être ou divins ou diaboliques. « Celui qui est ravi d'être seul est une bête sauvage ou un dieu » - Bacon - « Whosoever is delighted in solitude is either a wild beast, or a god ». C'est le seul à imaginer sa tanière sur Olympe. Quand on est les deux, à la fois, on est philosophe (Nietzsche). « Celui qui sait vivre seul ne ressemble en rien à une bête sauvage, en beaucoup - au sage et en tout - à Dieu » - Gracián - «  Aquel que puede vivir solo, no se parece en nada a la bestia bruta, se parece mucho al sabio y se parece en todo a un dios ».
action,commencement,dieu,grandeur,mal,philosophie

gracián b.
Es desgracia habitual en los ineptos la de engañarse al elegir profesión, al elegir amigos y al elegir casa.

Se tromper de métier, d'amis ou de maison est l'infortune ordinaire des sots.
solitude
Cet avertissement eut ses effets : tout gamin ne rêve désormais que de carrières commerciales, au milieu des copains, réfléchis et sédentaires. Projet, qui réussit toujours.
erreur,intelligence,platitude,raison

gracián b.
Antes loco con todos que cuerdo solo.

Mieux vaut être fou avec tous que sage tout seul.
solitude
Pourtant, ce n'est pas de la subtile folie, mais bien de la subtile sagesse.
folie,goût,mouton,philosophie,simplicité
Gracián B.