Longfellow H.W.
 
 
 

art
Celui qui pense que « l'art de commencer est grand ; plus grand encore celui de terminer » - Longfellow - « great is the art of beginning, but greater is the art of ending » - inverse les poids. L'art est le culte du premier pas, s'inspirant du point zĂ©ro de la crĂ©ation. Le pas dernier (le sens, la portĂ©e, la capitulation) est rĂ©servĂ© Ă  Dieu et au lecteur. Je ne peux lui adresser que mon soupir ou ma vĂ©nĂ©ration.
auteur,commencement,défaite,dieu,interprétation

cité
Plus je peins ma sueur, moins de place y restera pour mon sang. Laisse geindre les voix fades et ne suis que ton rĂŞve, doux ou amer, froid ou ardent. « La sueur et la peine, le lot de ces hommes, pour que d'autres puissent rĂŞver » - Longfellow - « One half the world must sweat and groan that the other half may dream ». Les rĂ©compenses trĂ©buchantes, rĂ©coltĂ©es par la première moitiĂ©, devinrent si allĂ©chantes - de mĂŞme que leur sueur se rĂ©duisant aux calculs sans douleur - la seconde moitiĂ© se fondit et rejoignit la première. Quelques derniers Ă®lots de rĂ©signation seront prochainement submergĂ©s.
acquiescement,argent,auteur,raison,rĂŞve,souffrance

noblesse
La gravitation humaine nous pousse vers les sous-sols ; on ne lui Ă©chappe qu'en hauteur, hors les atmosphères irrespirables. La hauteur gĂ©omĂ©trique fait partie des platitudes : « Si tu veux toucher la cible, tu dois viser lĂ©gèrement au-dessus d'elle ; toute flèche en vol subit l'attraction de la terre »** - Longfellow - « If you would hit the mark, you must aim a little above it ; every arrow that flies feels the attraction of earth ». Toute cible visible subit, tĂ´t ou tard, l'outrage de la gravitation, les flèches fussent-elles impondĂ©rables. L'amateur du ciel finit par maintenir la corde bien tendue et par ne plus dĂ©cocher de traits. Il prĂ©fĂ©rera l’hyperbole (l’élan) Ă  la parabole (le rĂ©cit).
discursif,élan,éléments,étoile,flèche,impossible
Longfellow H.W.