bible
La vérité germera de la terre, du haut du ciel apparaîtra la justice.
Ces pousses ont toutes les chances d'être artificielles, résistant bien à tous les éléments : à l'air du temps, au feu des quêtes, à la terre des ancêtres, à l'eau des sources. Du haut du ciel, on le sait, ne peut descendre ni Némésis ni Thémis, correctes et armées, aux yeux vengeurs ou bandés, mais seulement le Verbe, aveuglant et désarmé, voulant passer pour la Vérité, même en absence de bonnes grammaires.

socrate
Un art, que manifestera celui qui ne connaît pas la vérité et qui n'a été en chasse que d'opinions, est un art risible.
Quant à l'art, qui ne serait qu'intelligible et prétendrait connaître la vérité, m'est avis qu'il est un art jetable. Les opinions, au moins, manifestent le goût ou le dégoût. Chez l'artiste, les vérités sont des épiphénomènes collatéraux, puisqu'elles n'ont, en général, ni profondeur ni hauteur et s'inscrivent petit à petit dans la platitude.

démocrite
La vérité est au fond de l'abîme.
Elle descend, en effet, du haut (où naît le langage du désir), puis elle prend corps en bas (où l'on accède aux choses). Il vaut mieux laisser mon regard en compagnie du langage, en haut ; sinon je risquerais de confondre eaux stagnantes, cloaques et abîmes : « Si tu persistes à regarder l'abîme, l'abîme finira par regarder à travers toi » - Nietzsche - « Wenn du lange in einen Abgrund blickst, blickt der Abgrund auch in dich hinein » - et je perdrais la hauteur de mon propre regard.

aristote
Une proposition restant absolument la même, tantôt est vraie, tantôt est fausse.
La proposition, son évaluation et son sens nous renvoient, respectivement, au langage, au modèle et à la réalité. On peut modifier l'un, sans toucher aux autres. Un interprète extrait le vrai (et des substitutions), du couple proposition-modèle, un autre - le sens, du couple substitutions-réalité.

cicéron
Perspicuitas argumentatione elevatur.

L'évidence faiblit, si on la prouve.
Elle devient vérité, entité passagère dans le temps, immobile en espace. L'intelligence, c'est la flèche qui vole dans le temps et reste immobile dans l'espace. La bêtise, c'est l'inverse. Toute vérité fixe est de l'ordre des bêtises.

talmud
La vérité, la justice et la concorde ne sont qu'une seule et même chose.
Il faudrait l'expliquer aux Européens qui, depuis 150 ans, se divisent en deux camps : celui de la vérité sans justice et celui de la justice sans vérité. Assez curieusement, il existe un mot, qui signifie ces trois choses à la fois, - c'est la pravda russe (à moins que le ma'at égyptien et la dharma hindoue ne signifient la même chose…). Des trinités contre nature ne datent visiblement pas des Pères de l'Église. Comment la justice et la concorde des hommes peuvent se confondre avec la vérité, qui est inhumaine ? Peut-être comme le Saint-Esprit, qui procède, paraît-il, non seulement de l'instigateur de Père, mais aussi du résigné de Fils.

thomas d'aquin
Veritas est adaequatio intellectus et rei.

La vérité, c'est l'accord entre les choses et la raison.
Depuis St Augustin, on cherche à nous contenter de cette veritas optima, une merveille hors la raison, tandis que veritas vera, la seule vérité, ne quitte jamais la raison et ignore les choses. La pensée veut exprimer les choses, en s'imprimant dans les mots : l'arbre intelligible, s'unifiant avec l'arbre sensible, en se servant de l'arbre logique – trois univers qui ne se touchent guère. L'objet est dans le modèle conceptuel, l'affirmation - dans le modèle linguistique, la vérité - dans le modèle logique. Et cet accord, ces va-et-vient entre ces modèles, est proprement ce qu'on appelle le sens. Dans le meilleur des cas, il est adaequatio iubilationis et intellectus (Nietzsche) !

thomas d'aquin
Verum est in rebus et in intellectu … convertitur cum ente, ut manifestativum cum manifestato.

La vérité est dans les choses et dans l'intellect … elle se projette sur l'être, comme la représentation - sur le représenté.
Abus de langage : les choses sont dépourvues de mots, et la vérité ne peut exister qu'au sein d'un langage. Ce qui est manifeste dans les choses et dépasse toute représentation s'appelle, justement, - être. La vérité naît en plusieurs étapes : son premier temps est, tout de même, dans les mots d'une requête et nullement dans les choses, le deuxième - dans la pensée extraite de la requête, le troisième - dans les substitutions fournies par la représentation. De la confrontation des objets des substitutions avec les choses naît le sens. De res fictae (représentation, modus essendi), par res fatae (interprétation, modus intelligendi), à res factae (sens, modus significandi). Tu oublies les mots, comme Boèce oublie la représentation.

montaigne m.
Ils aiment mieux estre chef d'une troupe errante, que d'estre discyple en eschole de vérité.
Ils ont raison : la vérité ne s'inocule pas, et l'errance te mettra en contact avec la vérité plus sûrement que l'assiduité entre quatre murs, même impénétrables au mensonge.

bacon f.
No pleasure is comparable to standing upon the vantage ground of truth and to see the errors and tempests, in the vale below.

Ce plaisir incomparable, rester sur un roc imprenable de la vérité et voir les erreurs et tempêtes dans la vallée, sous ses pieds.
En levant la tête, tu découvrirais peut-être, qu'un autre plaisir, beaucoup plus ironique, anime celui qui, même au milieu des ruines du beau, t'observe et s'en moque. Platon fut meilleur géologue de la vérité : « La poésie, ce volatile, se nourrit dans la plaine de la vérité et allège l'âme », tout en ignorant qu'aux cimes du beau et dans les gouffres du bon, les nourritures donnent à l'âme - des ailes.

cervantès m.
La verdad adelgaza, pero no quiebra. La verdad anda sobre la mentira como el aceite sobre el agua.

La vérité rajeunit, sans mutiler. La vérité se dépose au-dessus du mensonge comme l'huile au-dessus de l'eau.
Rajeunit le fard, c'est à dire le mensonge ; la vérité est vérité des rides et des bosses. La vérité calculée est poids, nom et âge ; le mensonge gratuit est impondérable et intemporel ; il est l'ivresse, que la vérité ne promet qu'en étiquettes. La vérité est quantité, le mensonge - qualité, bonne ou mauvaise.

cervantès m.
La verdad puede enfermar, pero no morir del todo.

La vérité peut tomber malade, mais elle n'en meurt jamais.
On lui fait subir tant de greffes de variables, qu'il serait honnête de lui changer l'identité.

cervantès m.
La falsedad tiene alas y vuela, y la verdad la sigue arrastrándose.

Le mensonge a des ailes, il s'envole ; et la vérité le suit, en traînant les pieds.
La vérité est toujours sans épaisseur, elle s'écrit à l'horizontale. Le mensonge, quand il cherche à changer de dimension, a une chance d'être vertical : dans la profondeur de l'horrible ou dans la hauteur du beau, grâce à l'ampleur du nouveau.

shakespeare w.
Your bait of falsehood takes this carp of truth.

Avec l'amorce d'un mensonge on pêche une carpe de vérité.
Quand le but n'est que farcesque, l'envie de pêcher en eaux troubles, le bon feu de ton ironie fera oublier la scélératesse du hameçon.

descartes r.
La puissance de distinguer le vrai d'avec le faux est naturellement égale en tous les hommes.
C'est une puissance langagière, et donc, au contraire, la plus élitiste de toutes. Mais dans l'audace du faux intéressant, la différence est encore plus flagrante, elle est un gouffre.

gracián b.
La madurez del juicio se conoce por la dificultad de creer. Es muy ordinario creer.

La maturité du jugement se connaît par la difficulté de croire. Il est très ordinaire de croire.
Le successeur immédiat de la maturité est la sénescence, qui se connaît par l'impossibilité de croire. La fleur du jugement est de croire, déraciné, là où d'autres ne songent qu'à croître, bien plantés dans des certitudes.

la rochefoucauld f.
La vérité ne fait pas tant de bien dans le monde, que ses apparences y font de mal.
Une bonne vérité réveille d'un cauchemar, avec ou sans rêves, son apparence endort, promettant des rêves. Les deux auraient dû ne pas s'occuper de nos nuits chaotiques et se consacrer exclusivement aux platitudes diurnes.

pascal b.
Rien ne donne le repos que la recherche de la vérité.
Tu ne soupçonnais pas la vraie justesse de ces balivernes ! Pourquoi tant de consciences tranquilles, chez tous les salopards modernes ? - parce que tout le monde est engagé dans cette lamentable recherche. Rien ne donne tant de vertige et de honte que la recherche de la bonté, tant de vertige et de félicité que la recherche de la beauté.

pascal b.
Tout raisonnement se réduit à céder au sentiment.
Il cède sur les enjeux, non sur les règles, tandis que le sentiment ne vit que d'enjeux et se moque de règles. « J'aime la règle, qui corrige l'émotion. J'aime l'émotion, qui corrige la règle »** - G.Braque.

pascal b.
L'erreur n'est pas le contraire de la vérité. Elle est l'oubli de la vérité contraire.
Pour oublier, il faut avoir retenu. L'erreur est de trop retenir. La vérité est de ne pas y tenir. « La science la plus indispensable est celle de l'oubli de l'inutile »* - Diogène Laërce. La seule négation opératoire de la vérité est la non-démontrabilité, et G.Braque se montre excellent logicien : « La vérité n'a pas de contraire ».

pascal b.
La vérité est si obscurcie en ce temps et le mensonge si établi, qu'à moins d'aimer la vérité, on ne saurait la connaître.
L'amour, guide du connaître ? Lui, qui se moque de la raison, qui est aveugle ? On ne peut aimer que ce qu'on ne connaît pas. De nos jours, où, partout, la vérité gagne en kilowatts et en droits acquis, j'ai beau l'adorer, je ne la reconnais plus. Elle n'est plus conspuée, elle est devenue presque aussi sympathique que le mensonge. Qui est le premier créateur de mensonges initiatiques ? - le poète !

spinoza b.
Omnis determinatio negatio est.

Toute définition est négation.
Syntaxiquement, c'est faux ; une définition est un filtre muni d'un mode de son emploi permettant le constat de succès ou d'échec ; une des négations sémantiques, la moins constructive, mais donnant de la rigueur à la résignation, est la négation par échec. En logique comme dans la vie, la négation n'est bonne qu'auréolée d'une défaite. Les définitions apophatiques sont nulles. Il vaut mieux compter sur les contraintes – les antonymes.

voltaire f.-m.
La vérité est un fruit, qui ne doit être cueilli que s'il est tout à fait mûr.
La vérité est un succès d'un parcours d'arbre. Son point culminant peut se trouver aux racines, dans la fleur, dans le fruit, aux cimes ou dans l'ombrage. Ce n'est pas la saison qui détermine le meilleur terme de cette recherche, mais l'intrigue des inconnues, qui chargent ses ramages. Les vérités mûres et immarcescibles appartiennent, en général, aux saisons dépassées ; les vérités comptent surtout par leur fécondité, dont les promesses sont toutes dans les saisons à venir.

diderot d.
Un homme montre quelquefois plus de génie dans son erreur qu'un autre dans la découverte d'une vérité.
C'est la cible qui quelquefois ennoblit le trait. Viser une haute vérité et la rater ou cribler un bas mensonge ?

vauvenargues l.
La vérité a son accent qu'elle peut prêter même au mensonge.
Si on est compétent, l'accent s'oublie, si on n'est que performant, on ne sent que l'accent.

kant e.
Die Aufgabe des Menschengeistes besteht nicht darin, die Wahrheit zu suchen, sondern ein möglichst treffliches Bild der Wahrheit zu bekommen.

La tâche de l'esprit humain ne consiste pas à chercher la vérité, mais d'en concevoir la plus remarquable des images possibles.
Avec la vérité comme avec la musique, trois beaux métiers s'exercent rarement par une même personne : compositeur, chef d'orchestre, interprète. Tu désavoues le premier, ne reconnais que le second, mais c'est surtout pour le troisième que tu conçus de beaux instruments.

chamfort n.
Le plaisir peut s'appuyer sur l'illusion, mais le bonheur repose sur la vérité.
La vérité est bardée de prémisses solides ; le bonheur repose sur une illusion désarmée et en feu. Ce fut une illusion, mignonne et longue, que de s'imaginer un bonheur grave : « Le bonheur est un ange au visage grave » - Modigliani, « Tout est vanité hormis les belles illusions » - Leopardi - « Tutto è vanità fuorché le belle illusioni ». Il n'est qu'aérien, quand il n'est dû à un élément liquide : larme, sang, encre.

lichtenberg g.
Der Weise sucht die Wahrheit, der Dumme hat sie gefunden.

Le sage cherche la vérité, le sot l'a trouvée.
Le sage est le premier surpris de ses trouvailles inespérées, le sot vante la raison de ses recherches.

goethe j.-w.
Es ist so gewiß als wunderbar, daß Wahrheit und Irrtum aus einer Quelle entstehen ; deswegen man oft dem Irrtum nicht schaden darf, weil man zugleich der Wahrheit schadet.

C'est banal et merveilleux, mais la vérité et l'erreur coulent d'une même source ; c'est pourquoi, souvent, on ne peut pas nuire à l'erreur, sans nuire, en même temps, à la vérité.
Cette source s'appelle langage (et non pas sagesses immortelles quelconques), et en me tenant à la routine du verbe, dans des eaux croupissantes, je ne ferais que maintenir en vie des vérités cadavériques. Plus profondément je trouble la source, plus haut sera l'envol de ce qui cesse d'être une erreur, pour créer de nouvelles vérités, auprès d'une nouvelle source.

goethe j.-w.
Schädliche Wahrheit, ich ziehe sie dem nützlichen Irrthum vor. Wahrheit heilet den Schmerz, den sie in uns erregt.

Une vérité nocive ? - je la préfère à une erreur utile. Une vérité guérit la douleur qu'elle provoque.
Une erreur de rêve l'entretient ! Vivre sans douleur - le premier but des mornes chercheurs de vérités. La vie est faite d'aspérités et d'effervescences, plus souvent inventées que véridiques.

goethe j.-w.
Das Wahre ist gottähnlich ; es erscheint nicht unmittelbar.

La vérité est comme Dieu : elle ne se montre pas à visage découvert.
L'homme démasqua ses manigances et s'inventa quelques criardes Apparitions des vérités premières, coulées en lettres de bronze et dépourvues d'esprit. Le vrai, il a bien nos yeux, mais il n'a toutefois pas notre visage.

goethe j.-w.
Das Wahre ist einfach und gibt wenig zu tun, das Falsche gibt Gelegenheit, Zeit und Kräfte zu zersplittern.

Le vrai est simple, pas grand-chose à faire avec ; le faux donne l'occasion de fractionner le temps et l'énergie.
C'est la maîtrise qui rend l'idée simple ou complexe. C'est par la compétence en faux qu'on reconnaît l'artiste-maître. La performance du vrai est accessible à tout artisan-apprenti. Le faux est soit viol d'un langage ancien, soit introduction dans un nouveau.

goethe j.-w.
Der Irrtum wiederholt sich immerfort in der Tat, deshalb muß man das Wahre unermüdlich in Worten wiederholen.

L'erreur se répète, immanquablement, dans l'acte. C'est pourquoi on doit répéter, inlassablement, le vrai en paroles.
L'erreur se glisse aussi aisément dans la parole. Mais, contrairement aux paroles, bon nombre d'actes sont irréversibles. Toute parole est réfutable ou falsifiable, et c'est là son côté créateur. Le solipsisme est stérile puisque irréfutable.

schopenhauer a.
Optimismus ist ein Grundirrtum, der aller Wahrheit den Weg vertritt.

L'optimisme est une erreur fondamentale, qui barre le chemin à toute vérité.
Le pessimisme a beau jeu de le présenter grand ouvert, mais au bout, c'est toujours la même surprise - un mirage. L'optimisme garantit une arrivée pessimiste, le pessimisme peut rendre le parcours optimiste. Affaire d'un héroïque effort de volonté ou de représentation. « L'optimisme est volonté, alors que le pessimisme est connaissance claire » - Bachelard.

maistre j.
Les fausses opinions ressemblent à la fausse monnaie, qui est frappée d'abord par de grands coupables, et dépensée ensuite par d'honnêtes gens.
Dans le bas commerce, où l'opinion a cours, c'est une farce, pas un crime.

maistre j.
Il n'est pas permis de désarmer une vérité, afin d'en armer une autre.
Pourtant, c'est ainsi que procède la désarmante et victorieuse imagination. L'armure surannée n'a de valeur que muséale. La revanche n'appartient qu'aux vérités sans carapace.

joubert j.
Il y a des vérités inférieures, qui servent à la vie ; des vérités moyennes, qui exercent l'esprit ; enfin des vérités supérieures, qui éclairent l'âme.
Des esclaves qui servent ; des caporaux qui exercent ; des dieux qui illuminent un instant, pour nous laisser goûter ensuite notre intime obscurité. Les temples disparurent, les prisons et casernes se transformèrent en bureaux ; on ne vénère plus la vérité à naître, en pleine nuit des sens ; on exécute les algorithmes des vérités du jour, rodées par une raison en béton.

joubert j.
Il y a des vérités qu'on a besoin de colorer, pour les rendre visibles.
La logique, en les rendant lisibles, et la musique - audibles, ne les laissent transparentes qu'à ceux qui n'ont que les yeux pour voir. « Je crains, que mon âme ne devienne aveugle à force de regarder les choses avec mes yeux »*** - Socrate. Et Démocrite alla encore plus loin, en se brûlant les yeux, pour ne vivre que du regard. Et la philosophie, selon Socrate, ne serait-elle pas la musique la plus haute ?

joubert j.
Les poètes, en cherchant le beau, rencontrent plus de vérités, que les philosophes n'en trouvent en cherchant le vrai.
Les vérités fécondes naissent de l'intuition, et le poète la précède, en suivant l'inspiration ; quant au philosophe, c'est par inertie qu'il tombe sur des vérités. Le poète ne crée que le beau, le vrai s'y insinue parfois. Mais, en plaçant le vrai plus près de l'âme que de l'esprit, il se dit, que « plus c'est poétique, plus c'est vrai » - Novalis - « je poetischer, desto wahrer ».

schiller f.
Wer sich über die Wirklichkeit nicht hinauswagt, der wird nie die Wahrheit erobern.

La conquête de la vérité sera à jamais refusée à qui n'a pas le courage de quitter la réalité.
La représentation ou le rêve - deux destinations pour celui qui quitte la réalité ; la première, à travers le langage, conduit à la vérité, sans demander d'audace quelconque ; la seconde, à travers la fidélité ou le sacrifice, est le véritable test de notre liberté, et mène au beau ou au bon, hors toute vérité.

fichte j.
Ich bin ein Priester der Wahrheit ; ich bin in ihrem Solde ; ich habe mich verbindlich gemacht, alles für sie zu tun und zu wagen und zu leiden.

Je suis un prêtre de la vérité, son mercenaire. Pour elle, je dois tout faire, tout oser, tout supporter.
La vérité contraire disposant de mercenaires aussi serviles et enthousiastes, le spectateur pacifique, l'ironie, se rend volontiers dans ce cirque.

hegel g.
Wahrheit heißt Übereinstimmung des Begriffs mit seiner Wirklichkeit.

La vérité est coïncidence du concept avec sa réalité.
Comment peut coïncider un objet réel, et son infinité de variables potentielles, avec un concept, qui en comporte toujours moins ? De leur rapprochement ne peut naître que le sens, jamais la vérité. Ne disais-tu pas : « le concept élaboré d'une entité n'est pas l'entité elle-même » - « der erreichte Begriff des Ganzen ist kein Ganzes selbst » ?

hegel g.
Die Wahrheit des Urteils ist in seiner negativen Bedingung.

Une proposition est vraie non par ce qu'elle affirme, mais par ce qu'elle nie.
Passé de la logique pudique à l'ironie cynique, on trouve dans la déconstruction une forme ludique d'affirmation, de vérité privative, d'aléthéia. La sempiternelle déception, c'est de voir qu'on affirme ou nie si peu de choses, et l'on finit par suspendre son jugement, l'époché, dans une dialectique de l'immobilité, au milieu des choses inestimables. Toutefois, tu es un vrai maître, à côté de tes innombrables détracteurs, psalmodiant mécaniquement des mots-concepts, sans être capables d'en pointer une négation. Bergson, par exemple : « Le philosophe pourra varier dans ce qu'il affirmera ; il ne variera guère dans ce qu'il nie » - ne te comprit pas.

schlegel f.
Alles Sichtbare hat nur die Wahrheit einer Allegorie.

Le visible n'a que la vérité d'une allégorie.
L'allégorie est le passage d'un langage à un autre, et la vérité ne quitte jamais les frontières d'un langage. Le sensible est muet, c'est l'intelligible qui lui sert d'interprète.

stendhal
Je tremble toujours de n'avoir écrit qu'un soupir, quand je crois avoir noté une vérité.
Des vérités se notent et se prouvent par de basses machines. Le soupir est une belle cible des plumes hautes. Je tremble pour tes soupirs restés muets ! Je me moque de tes vérités bavardes. « Ce n'est pas nos voix que Dieu écoute, mais nos passions »** - St Augustin - « Non vocem, sed affectum audit Deus » - un grand Muet, qui écoute, est toujours préférable à un grand Sourd, qui, soi-disant, parle.

stendhal
Tout malheur ne vient que d'erreurs et tout bonheur nous est procuré par la vérité.
C'est la hauteur des vagues provoquées par des erreurs ou vérités, qui entretient nos malheurs ou nos bonheurs. L'état normal du réel est la platitude menant aux rivages, celui de l'imaginaire - la tempête, heureuse promesse de naufrages.

leopardi g.
Solamente la negazione dell'essere, il niente, possa essere senza limiti, e che l'infinito venga in sostanza a esser lo stesso che il nulla.

Seule la négation de l'être peut être sans limites et l'infini en arrive, en substance, à s'identifier avec le néant.
Vivent les êtres fermés, ceux qui contiennent leurs propres limites d'abnégation ! Mais vivent aussi les êtres ouverts, ceux qui restent fidèles aux limites inaccessibles !

kierkegaard s.
Ma raison me quitte, ou plutôt, je la quitte ; tout ce qui est en moi crie la contradiction.
Lamentable credo absurdiste. La panique devant des contradictions ne prouve que l'impuissance langagière ou le tâtonnement conceptuel. La raison accompagne tous nos gestes, que ce soit en musique ou dans le bruit, dans la partition ou dans le calcul.

renan e.
Le plus simple écolier sait maintenant des vérités, pour lesquelles Archimède eût sacrifié sa vie.
Celui-là les empile, celui-ci savait les dépiler. Celui-ci connaît la merveille et la douleur des naissances, celui-là ne voit que de la fabrication.

renan e.
L'art est propre d'une humanité encore dans l'enfance, laquelle, devenue adulte, ne goûtera plus que la vérité.
Quelle sinistre prophétie ! La nostalgie d'Eden où « la foi et l'innocence ne poussent que sur l'arbre de l'enfance » - Dante - « fede e innocenza son reperte solo ne' parvoletti ». Mais « la poésie ne survit que dans l'adolescence fermentée » - Ortega y Gasset - « la poesía es adolescencia fermentada y así conservada ». Parler de l'enfance, les yeux mouillés, est encore le moyen le plus sûr de devenir créateur.

france a.
J'oserai dire qu'il n'y a de vrai que le beau. Le beau nous apporte la plus haute révélation du divin qu'il soit permis de connaître.
On élit le beau, on adhère au vrai. Peu d'élus et une multitude d'appelés. La beauté n'a que des rapports platoniques avec le vrai. Elle ne crée pas de balances, elle est le poids même. Le vrai, c'est l'inverse.

dostoïevsky f.
Я видел истину, - не то что изобрёл умом, а видел живой образ её.

J'ai vu la vérité, - mon esprit ne l'a pas conçue, mais j'en ai vu la vivante image.
Ce video serait antérieur au cogito. La conscience du soi inconnu, plus immédiate, que la conception par le soi connu. L'image, se passant de pensée et de discours. Les illusions, non seulement apportant à la vérité de la saveur et de la vigueur, mais la vivifiant. Quand l'esprit n'a pas besoin de goût visuel, pour concevoir la vérité, celle-ci n'aurait besoin ni d'yeux ni d'odorat ni de toucher, un prédicat la résumerait.

dostoïevsky f.
Истина - тускло-прозаическая и обыкновенная. Чтобы сделать её редкой, нужно от неё отворачиваться.

La vérité est trop ennuyeuse et prosaïque, trop habituelle. Il faut la fuir, pour en faire une rareté.
Les plus belles choses (femme, harmonie, vérité) se conquièrent par la fuite devant une intimité menaçante. « Est beau ce qui est rare » - Valéry.

dostoïevsky f.
Соврать по-своему - ведь это почти лучше, чем правда по одному по-чужому.

Mentir à sa façon à soi, c'est presque mieux que de dire la vérité à la façon des autres.
La vérité sans métaphore n'a pas de voix ; ne vibre ni ne gémit que le mensonge, toujours tropique. Que faire de ta vérité muette ? L'évoquer par un mensonge, pathétique et musical, exécuté par l'ironie.

dostoïevsky f.
Народ наш любит правду ради правды, а не ради красоты.

Notre peuple aime la vérité pour la vérité et non pas pour la beauté.
L'engouement pour la beauté peut dévier de la vérité, mais la hantise de la vérité est signe qu'on est hermétique à la beauté. La vérité naissante est belle, le déclin fatal de la beauté est vrai.

dostoïevsky f.
К сожалению, правда почти всегда бывает не остроумна.

La vérité, hélas, n'est presque jamais spirituelle.
Ce qui explique pourquoi, parmi ceux qui y accourent, pour la chercher ou la sonder, domine l'imbécile.

dostoïevsky f.
У вас нежности нет : одна правда, стало быть, - несправедливо.

Vous êtes sans tendresse ; vous ne tenez qu'à la vérité, donc à l'injustice.
La vérité est bien une profonde justice ; c'est l'irréfutable tendresse, la vraie, qui réclame une haute injustice, sans laquelle l'homme est robot.

renard j.
La vérité que j'ai tirée de mon puits ne peut pas se dépêtrer de sa chaîne.
Cette chaîne est langagière, et la soif aspire aux métaphores, hiatus des mots empêtrés. Mais qui meurt de soif près d'une fontaine déchaînée ?

twain m.
Fiction is obliged to stick to possibilities. Truth isn't.

La fiction doit coller au possible. Pas la vérité.
La vérité (le nécessaire) résulte du dialogue entre le langage et le modèle (le possible), la fiction - de celui entre le modèle et la réalité (le suffisant). Le libre échange entre la réalité et le langage s'appelle fiction.

twain m.
Truth is not hard to kill, but the lie told well is immortal.

Qu'il est facile de tuer une vérité ; mais un mensonge, bien tourné, est immortel.
La vérité n'a pas de lignée descendante, elle n'enfante pas de langage ; le mensonge, lui, en donne naissance à un, celui où il se transforme en vérité.

nietzsche f.
Die Wahrheit ist nicht etwas, das zu entdecken wäre, - sondern etwas, das zu schaffen ist.

La vérité n'est pas une chose à découvrir, mais une chose à créer.
Les deux sont possibles, mais la première préexiste, elle est tautologique dans un modèle figé, la seconde naît d'une révision du modèle ou du langage.

nietzsche f.
Es ist ein Grundglaube aller Aristokraten, daß das gemeine Volk lügnerisch ist. « Wir Wahrhaftigen » - so nannten sich im alten Griechenland die Adeligen.

Tout aristocrate tient fermement pour menteurs toute la plèbe. « Nous, les véridiques », c'est ainsi qu'en Grèce ancienne, se nommaient les nobles.
Tout le contraire de ce qu'on vit aujourd'hui, où seul le noble ose l'inventé, ce rêve mensonger et vital. « Tout ce qu'on invente est vrai » - Flaubert. D'ailleurs, ton message doit sa beauté surtout au fait, qu'il est entièrement inventé (erdacht).

nietzsche f.
Niemand stirbt jetzt an tödlichen Wahrheiten : es gibt zu viele Gegengifte.

Personne ne meurt plus de vérités mortelles : il y a trop de contrepoisons.
En mourir, ne plus pouvoir la falsifier par des incantations du langage. La meilleure guérison est une résurrection. On manque de seringues ou d'ironie, quand on dit : « L'esprit philosophique consiste à préférer aux mensonges, qui font vivre, les vérités, qui font mourir » - G.Thibon).

nietzsche f.
Ohnmacht zur Lüge ist lange noch nicht Liebe zur Wahrheit.

L'impuissance pour le mensonge est loin d'être l'amour pour la vérité.
La puissance, même en fabrication de contre-vérités, peut ramener à l'amour de la sagesse, qui consiste en sagesse de l'amour. Ce n'est pas la vérité qu'il faut aimer, mais sa création. Tout créateur commence par créer un nouveau langage ; et celui-ci, sortant des habitudes des autres langages, se présente, au début, comme une contre-vérité. Seul le créateur peut témoigner que : « L'homme du vrai finit par comprendre qu'il ment toujours » - Nietzsche - « Der Wahrhaftige endet damit, zu begreifen, daß er immer lügt ».

nietzsche f.
Logik erscheint den Franzosen als notwendig wie Brot und Wasser, aber auch gleich diesen als eine Art Gefangenenkost, sobald sie rein und allein genossen werden sollen.

La logique paraît aux Français être aussi indispensable que pain et eau, et donc une espèce de nourriture des prisonniers, quand elle n'est accompagnée de rien d'autre.
Si la vérité érige des murailles, la logique devient geôlier et la vie - prison.

nietzsche f.
Wir haben die Kunst, damit wir nicht an der Wahrheit zu Grunde gehen.

L'art nous sert à éviter de toucher le fond à cause de la vérité.
Ce n'est pas une noyade, mais bien une platitude, que promet toute poursuite d'un fond et de sa pesanteur, sans bénédiction d'une forme artistique, sans la grâce des bonnes voiles.

wilde o.
The American indifference to the poetical side of things is due to that country having adopted for its national hero a man who was incapable of telling a lie.

L'insensibilité américaine au côté poétique des choses est due à l'adoption en tant que héros national d'un homme incapable de dire un mensonge.
C'est pourquoi on a raison de traiter d'américanisation le règne, aujourd'hui, en Europe, de vérités dégradantes. « Tant qu'on se contente de critiquer le faux, on ne fait de mal à personne » - G.Deleuze. Pourtant, ils s'imaginent héritiers des patriciens britanniques, ces « lords de la mécanique et gentlemen du râteau » - Defoe - « lords of mechanics and gentlemen of rakes », et peut-être ils ont raison.

wilde o.
When a truth becomes a fact it loses all its intellectual value.

Une vérité devenue un fait perd toute sa valeur intellectuelle.
Une vérité s'acoquinant avec un fait acquiert, certes, une valeur pragmatique, se moquant de principes ; mais l'intellectuel aime des faits surgissant du déclenchement de règles purement virtuelles. Il n'y a pas deux sortes d'intellectuels ; de ceux qui « vénèrent et ceux qui appliquent l'intellect » - Chesterton - « those who worship the intellect and those who use it » - ne sont intellectuels que les premiers.

wilde o.
I dislike arguments of any kind. They are always vulgar, and often convincing.

J'ai horreur des preuves. Elles sont toujours vulgaires et souvent convaincantes.
Si l'on dilapide nos horreurs au milieu des vulgaires théorèmes, on risque de ne garder que de la vulgarité, face à un poème convaincant.

wilde o.
A truth ceases to be true when more than one person believes in it.

Une vérité cesse d'être vraie dès que plus d'une personne y croit.
L'erreur, elle, se pique d'être vraie, dès qu'une multitude y adhère.

wilde o.
The well-bred contradict other people. The wise contradict themselves.

Les gens bien élevés contredisent les autres, le sage se contredit soi-même.
Le paradoxe du sage se joue entre deux modèles ou deux langages différents, où la compatibilité n'a pas de sens. Le sot se noie au milieu d'un même modèle ou langage. Par une subtile substitution, le sage peut tomber d'accord avec le sot, qui n'est d'accord qu'avec lui-mêmes.

wilde o.
To test Reality we must see it on the tight-rope. When the Verities become acrobats we can judge them.

Pour éprouver la Réalité, il faut la voir sur la corde raide. On ne juge bien des vérités que lorsqu'elles se font acrobates.
Plus que la présence du filet, c'est l'absence du sol qui leur donnera de l'envolée. Au cirque de la vie on leur préfère des cracheurs du feu de paille et des dompteurs de chouettes aveuglées.

shaw b.
Nature abhors a vacuum : when men do not know the truth, they fill in the gaps with fancy.

La nature a horreur du vide ; là où les hommes ignorent la vérité, ils remplissent le vide avec des élucubrations.
Mais qui, contrairement aux vérités absolvantes, accusent et font souffrir. L'homme malade est sain, le saint homme est malade. La nature a horreur du vide ; la pureté comme l'art ont horreur du trop plein.

shaw b.
The only truth is paradox.

Le paradoxe est la seule vérité.
Car l'erreur, c'est l'oubli de la vérité contraire, que le paradoxe sauve. Le croisement heureux s'appellera chiasme, cette vérité des philosophes.

tagore r.
Si vous fermez la porte à toutes les erreurs, la vérité restera dehors.
Les erreurs se reçoivent comme invités d'honneur et sont congédiées comme voleurs. Les vérités - tout le contraire !

suarès a.
Les hommes croient, et ils s'imaginent qu'ils pensent.
Ma foi, je leur donne raison. Regardez ces robots, qui ne font que penser et croient, qu'ils imaginent. Penser, c'est calculer ; croire, c'est écouter son imagination.

suarès a.
Ce qu'on croit fait tout le prix de ce qu'on sait.
Irréfutable en monosyllabiques ! En n'allongeant que la cervelle, on voit, que le seul prix du savoir est son acquisition, à l'aide d'un emprunt à la croyance, en monnaie, certes, inconvertible.

suarès a.
Le navire est de mensonges ; la cale est bondée de mensonges ; le capitaine et les compas se règlent sur le mensonge ; et un saint pavillon les couvre.
Aujourd'hui, partout, on ne tombe que sur la vérité ; et jamais le pavillon n'était plus dévoué à Plutus.

gide a.
Seule la pensée insuffisamment belle doit craindre la parfaite nudité.
Les pensées parfaitement nues ne s'exhibent qu'en édifices géométriques, où ni âge ni appâts ne sont de mise. La vérité ne vaut que par l'étincellement, avec lequel les mots joueurs tantôt l'habillent et tantôt la déshabillent.

proust m.
La vérité ne commencera qu’au moment où l’écrivain posera le rapport des deux objets différents, dans le monde de l'art et dans celui de la science, et les enfermera dans une métaphore.
Comment l'auteur de telles âneries peut-il passer pour l'un des plus grands ! - énigme du goût des Français moyens… Réduire le beau au vrai est la misère ou l'ennui des non-artistes, mais réduire le vrai au beau, sans maîtriser ni le vrai ni le beau, relève d'une imbécillité incurable.

valéry p.
Ne cherche pas la vérité - mais cherche à développer ces forces, qui font et défont les vérités.
Et ce principe s'appelle langage ! On défait une vérité par la règle (syntaxe), par le souffle (sémantique), par la liberté (pragmatique).

valéry p.
La plus grande ignorance est de ne savoir, quelles questions ne se doivent poser.
Tant qu'on pratique un langage on n'est pas perdu. Mais c'est lui qui se perd avec l'ignorance.

valéry p.
Plus on serre ce qu'on tient, plus on se trouve approcher de l'inintelligible, du dissemblable - la vérité ne ressemble à rien.
Tu veux dire réalité, le réceptacle des vérités asymptotiques, la formule hors tout langage intelligible. Elle ressemble au seul point de notre liberté d'où nous tendons nos rayons ou puisons notre volume.

valéry p.
Ce qui est le plus vrai d'un individu, c'est son possible.
Le possible est pour la pensée ce que le disponible (readiness ! ) est pour l'acte (volonté en puissance et non de puissance, l'inutilité de l'intellect en acte : « Le bien réel suppose un mal potentiel » - Soloviov - « Актуальное благо предполагает потенциальное зло »). Ouverture vers l'altérité et l'indétermination. Art de placer des variables, où d'autres fixent des constantes. Capital de possibilités - l'implexe !

churchill w.
Men occasionally stumble over the truth, but most of them pick themselves up and hurry off as if nothing had happened.

Il arrive aux hommes de trébucher sur une vérité, mais la plupart d'entre eux se relèvent et s'enfuient, comme si rien ne s'était passé.
La voirie universelle aplatit et rend droites les vérités trébuchantes ; sur d'obliques chemins des vérités mal déblayées, réduits en impasses, on ne rencontre plus que des rêveurs, en position couchée.

barney n.
Être sans cesse vrai envers des vérités sans cesse changeantes.
Je suis vrai, si je garde ma position (ou pose), face aux propositions (ou choses), avec le langage, la représentation ou la réalité changeants. Je suis vrai, parce que je sais les réinventer : le langage – par ma poésie, la représentation – par ma philosophie, la réalité – par mes contraintes.

barney n.
Éprouver sur soi-même sa véracité : brûlure pour brûlure, souffrir en pure perte ou victime d'une nouvelle lumière.
La vérité irrigue bien la cervelle, mais, inoculée ailleurs, elle ne provoque que l'innocuité des indigestions. Celui qui dit souffrir pour la vérité n'a qu'à s'en prendre à ses mauvais appétits.

einstein a.
If you are out to describe the truth, leave elegance to the tailor.

Si tu es là pour défendre une vérité, laisse l'élégance à ton couturier.
Ils t'écoutèrent, plus de défilés de mannequins de la vérité. Le robot n'a pas peur d'être hérissé de contradictions, toutes ses fonctions sont dans l'agencement des extrémités. Mais avec l'élégance s'en va aussi la pertinence.

einstein a.
Insofern sich die Sätze der Mathematik auf die Wirklichkeit beziehen, sind sie nicht sicher, und insofern sie sicher sind, beziehen sie sich nicht auf die Wirklichkeit.

Tant qu'une loi mathématique se réfère à la réalité elle n'est pas sûre, et quand elle est sûre elle ne s'applique pas à la réalité.
Une loi a un nombre fini de variables, or le réel, contrairement au symbolique et par définition, est ce qui, n'importe où et n'importe quand, peut faire émerger de nouvelles variables. Le réel est un rebelle, le symbole est une idole.

einstein a.
The feeling for what ought and ought not to be grows and dies like a tree, and no fertilizer of any kind will do much good.

Le sentiment de ce qui doit être ou ne pas être vit et meurt comme un arbre, et aucune espèce d'engrais n'y fera rien.
Ce qui peut être ou ne pas être naît en montagne, où aucune espèce de chute ne nous prive d'un climat altier. L'arbre, c'est le paysage à peindre ; la montagne, c'est le climat à vivre. L'hystographie ou l'historiographie.

blok a.
Правда доступна только для дураков.

La vérité n'est accessible qu'aux sots.
Car l'intelligence, c'est la faculté d'introduire une nouvelle distance entre toute vérité trouvée et sa première falsification langagière. Le sage sait, que la vérité n'est qu'au bout de sa langue versatile, le sot la voit sous ses pieds bien plantés.

kraus k.
Der Aphorismus deckt sich nicht mit der Wahrheit ; er ist entweder eine halbe Wahrheit oder anderthalb.

L'aphorisme n'est pas congruent avec la vérité ; il en est une moitié ou une vérité et demie.
Il n'est ni amortisseur ni amplificateur ; il est le poids et le mesureur, la balance et l'unité de mesure. La vérité se moque de métaphores, l'aphorisme ne vit que d'elles. Nietzsche confond vérité et pensée ; la vérité serait : « un ost de métaphores, métonymies et anthropomorphismes en mouvement » - « ein bewegliches Heer von Metaphern, Metonymien und Anthropomorphismen ».

cocteau j.
Le poète est un mensonge, qui dit toujours la vérité.
« La poésie est la conscience de sa vérité » - Mandelstam - « Поэзия есть сознание своей правоты ». Le poète a toujours raison (J.Ferrat), ou il a des raisons, que les autres ignorent. « Tout mon pas est mensonge, mais c'est la vérité qui me met en marche »** - Dostoïevsky - « Пусть это лжи, но движет нас правда ».L'art est invention de nouvelles grammaires ; pour qui l'ignore, la nouvelle poésie est une erreur ; pour qui s'en enivre, la vérité est adhésion. Ex vero quod licet ; ex falso quod libet ! Le poète falsifie le mensonge avec tant de liberté et d'autorité, qu'on y adhère. Avoir une conscience de poète, « s'élevant forcenément dans le Rêve, proclamant devant le Rien, qui est la vérité, ses glorieux mensonges » - Mallarmé. Un beau mensonge est une vérité enivrante, un mentir-vrai (Aragon), me mettant en danse, en transe : « Si la vérité ne vous enivre pas, n'en parlez point » - J.Green. Aristote fut le premier à préférer une vérité prosaïque à l'amitié d'un poète - l'une des premières goujateries des raisonneurs.

cocteau j.
Tout ce qui se prouve est vulgaire, agir sans preuves exige un acte de foi.
Ne pas agir, avec preuves, paraît être plus noble. Mais c'est de l'hérésie.

braque g.
La vérité existe déjà, c'est le mensonge qu'il faut inventer.
Moins j'évalue dans l'existentiel, plus large, et même plus haut, est l'universel.

kafka f.
Die Kunst umfliegt die Wahrheit, aber mit einem festen Willen, sich nicht zu brennen.

L'art survole la vérité, avec la ferme intention de ne pas se brûler.
Heureusement, la turpitude humaine ininflammable s'y pose sans danger et ramène à l'artiste des clichés et empreintes véridiques.

musil r.
Diese beiden großen Lebenshälften des Gleichnisses und der Wahrheit.

Les deux grandes moitiés de la vie sont la métaphore et la vérité.
Chez l'homme, la frontière est dans l'espace : la métaphore se place vers le haut et la vérité s'installe dans le bas ; pour les hommes - dans le temps : la métaphore ne survit pas à l'enfance des hommes, qui, séniles, sombrent dans la vérité.

musil r.
Wollen, Wissen und Fühlen (das vermeintliche Ich) sind wie ein Knäuel verschlungen ; vielleicht kann man anders durch die Welt gehen als am Faden der Wahrheit.

Vouloir, savoir et sentir (le soi-disant soi) sont comme un écheveau inextricable ; le fil de la vérité n'est peut-être pas le seul à suivre, pour traverser le monde.
Le début et la fin de cet écheveau nous sont cachés ; nous recousons ce monde avec l'aiguille de nos connaissances, en suivant le fil de notre volonté et en nous acharnant sur les nœuds de nos désirs. Le réel est continu, et le rêve est discret, il n'offre pas de fil à suivre ; on traverse le monde par le bas, avec des pieds réels, ou par le haut, avec un regard imaginatif.

saint exupéry a.
La vérité, c'est le langage qui dégage l'universel.
Cet universel s'arrête donc à la première virgule mal placée. La beauté, elle, c'est l'interversion de l'ordre chronologique entre la syntaxe et la sémantique.

nabokov v.
Какая стрела летит вечно ? - Стрела, попавшая в цель.

De quelle flèche le vol ne s'arrête-t-il jamais ? La flèche, qui frappa sa cible.
Les cibles prouvent l'existence du Créateur ; les flèches t'incitent à garder la tension des cordes de ta création. La cible est chose vue, la flèche est vision, et la corde - regard. Toutes les cibles se fanent et les triomphes des flèches avec. La fierté des flèches est dans la tension des cordes de l'arc d'Apollon. Lâcher la corde, c'est être entaché par la horde. Derrière toute flèche décochée t'attend une tunique d'Hercule.

jankelevitch v.
L'aphorisme est une vérité insulaire.
N'y échouent que des naufragés des vérités continentales. Ou ceux qui préfèrent les ruines aux épaves. L'insularité n'est pas absence de frontières temporelles, mais leur entretien exigeant, côté intemporel.

benjamin w.
Die Wahrheit will jäh aus der Selbstversunkenheit gescheucht und sei es von Krawall, sei's von Musik, sei es von Hilferufen aufgeschreckt sein.

La vérité, dans son abandon, veut être soudain bouleversée et terrifiée : par rugissement, musique ou appel au secours.
La vérité n'a qu'une grammaire, dans un coin obscur du cerveau. L'harmonie, acoustique ou salutaire, se procure par la faute appelée rêve. Toute vérité fixe devient plante d'un herbier (comme le deviennent les métaphores usées), dont on doit se détourner (Valery) ; les sots pensent le contraire : « Le plus grand outrage que l'on puisse faire à la vérité est de la connaître et, en même temps, de l'abandonner » - Bossuet.

jünger e.
Nur wenige sind es wert, daß man ihnen widerspricht.

Rares sont ceux qui méritent qu'on les contredise.
Sous un air hautain, cette sentence exhibe une sottise flagrante. Toute platitude et toute pensée profonde, tout balbutiement et toute vérité éternelle, méritent, et au même titre, qu'on les contredise ou falsifie. Le point d'appui ou de départ n'est rien, c'est la hauteur et la direction de ton regard, qui traduit le point en rayon, en spirale, en volume.

levinas e.
La vérité signifie l'adéquation entre la représentation et la réalité.
Plus précis que St Augustin et Averroès (la représentation -> l'intellect), mais y garder la réalité informalisable (la vérité étant toujours formelle) est aussi creux. La vérité réside entièrement dans la représentation, interrogée par un langage. La validation (que vous appelez vérité) de nos modèles est affaire d'intuition intellectuelle, hors de tout formalisme. Heidegger appelle le fond de cette validation - l'être, qu'il identifie avec la validation même : « Sein und Grund sind das Selbe ».

levinas e.
Le langage s'interprète comme manifestation de la vérité.
La vérité intéressante n'est pas un fait cachottier, que le langage déniche. La vérité potentielle, à l'origine, a la forme d'une hypothèse langagière, portant sur une représentation, et elle vient à se manifester grâce à un interprète logique (extra-langagier) de requêtes associées à ces hypothèses. Le langage n'a presque aucun contact direct avec la réalité ; il s'adresse à la représentation, ce dépositaire, cette base de vérités à démontrer. Les vérités-faits n'ont pas besoin de langage.

thibon g.
Je suis trop lucide, pour pouvoir vivre de mensonges et trop impur, pour me nourrir de la vérité.
La lucidité sert à ne pas s'obnubiler des vérités stériles ; l'impureté - à chercher la fécondité des mensonges.

weil s.
Dès qu'on a pensé quelque chose, chercher en quel sens le contraire est vrai.
J'aurais toléré quelques délices en compagnie de la vérité conquise, avant de chercher le nouveau langage. Le sens contraire est bien une innovation langagière : syntaxique - des attouchements inattendus de vocables ; sémantique - des ressorts pressentis des rapports paradoxaux ; pragmatique - le libre arbitre des passions.

weil s.
Aimer la vérité signifie supporter le vide.
Qui s'ouvre après toute vérité féconde. Que d'autres prennent pour trop plein d'une nouvelle certitude. L'amour, c'est l'incertitude.

cioran é.
Les mensonges nobles sont encore plus éloignés du vrai que les vulgaires.
Ils créent des illusions plus puissantes d'un vrai accessible. Mais la vérité, en fin de comptes, ne serait-elle pas la noblesse ? La noblesse étant la témérité des preuves des causes perdues. Ou le même vertige dans les pertes ou dans les victoires ? Dans les palinodies et dans les litanies.

cioran é.
Rien ne m'a donné jamais une impression de vérité autant qu'un arbre.
Un minimum de largeur - un rien d'ombre, pour un maximum de profondeur. Aspiré par la hauteur, connaissant les affres du grain, l'illusion des fleurs et l'ironie d'une souche.

cioran é.
D'où vient que la révolte, même pure, a quelque chose de faux, alors que la résignation, fût-elle issue de la veulerie, donne toujours l'impression du vrai ?
Parce que l'ironie, grande unificatrice des vérités, est plus près de la nature (volentem - nolentem) que la poésie, qui est la sortie de rangs. La révolte, c'est la chute dans le sérieux ; la résignation – l'élévation par l'ironie.

celan p.
Wer Wahrheit sagt, sagt die Schatten.

Ceux qui disent la vérité, disent les ombres.
La vérité est bien dans la lumière parfaite (« La vérité est le soleil des intelligences » - Vauvenargues), mais pour la dire, dans notre caverne, l'ombre est sa seule ressource lisible, sa copie imparfaite, son modèle. Inaugurée par Platon, gagnant en intensité et en franchise, elle devint sous-sol de Dostoïevsky.

badiou a.
C'est du Vrai que s'origine toute passion licite et toute création à visée universelle.
Ces passions, à légalité des modes d'emploi, et ces créations, imbues de syllogismes, remplissent déjà d'innombrables salles-machine, où elles tournent, dans un sacré silence algorithmique. La musique, elle, ne naît que par un rêve passionné, dans l'immobilité d'un mensonge sacré.